Mon avis sur la première saison de Déca-dence

Je spoil un maximum sur la première saison de Déca-dence. Je vous suggère de voir la première saison entier avant de lire cet article. Ou de lire mon top 10 des raisons de voir Déca-Dence.
Un anime qui vous met une claque scénaristique dès le second épisode de sa saison de douze épisodes.

Déca-dence, un anime spécial

J’ai bien aimé l’idée que les êtres humains soient considérés comme des npcs par les intelligences artificielles. Et que c’est paradoxalement Natsume l’humaine qui va humaniser Kaburagi.
On comprends que le système est une sorte de Skynet crée par l’Humanité et qui a considéré cette dernière comme une sorte de bug suite à la troisième guerre mondiale.

Le second épisode de Déca-dence était réellement intéressant. Alors que je pense avoir droit à une sorte de Sidonia no Kishi x Monster Hunter, l’anime me met une claque et me montre cette histoire de folie. En général, les gens ont soit apprécié le second épisode, soit détesté. C’était trop tiré par les cheveux pour certains. Ensuite, certains auraient peut-être voulu se satisfaire d’un énième manga parlant de la survie de l’Humanité dans un monde post-apocalyptique face à un ennemi inconnu.
J’aime bien l’anime, vraiment même si j’avoue que je suis un peu déçu. J’aurais bien savoir comment l’Humanité a crée les intelligences artificielles, comment elle s’est auto-détruite.
Même l’Humanité, semble n’avoir que peu de souvenirs de cette guerre.

On voit que le système aussi aura perdu le contrôle. Des cyborgs comme Kaburagi, des humains comme Natsume et surtout des Gadolls comme le dernier qui avait décidé de tout détruire.
J’aime bien l’idée que les cyborgs ne soient ni bons, ni mauvais.

Ainsi même si l’anime s’inspire d’un paquet d’animes, il a tout de même un côté original.

Natsume et Kaburagi, un bon duo d’héros pour sauver Déca-Dence

Je trouve que Natsume et Kaburagi forment un excellent duo. En général, les animes ont des faux duos.
C’est toujours un personnage qui influence l’autre. Alors que dans Déca-dence, ils s’auto-influencent tous les deux.
Kaburagi trouve enfin une raison de se transcender grâce à Natsume et cette dernière arrive à surpasser son handicap. J’ai bien aimé l’idée que son handicap est devenue sa force.
Elle était faible et il ne l’a pas rendu forte. Il lui a appris comment devenir forte.

D’ailleurs Déca-dence offre d’excellents combats! De belles chorégraphies aériennes! Mais c’est surtout le combat de Kaburagi et Natsume contre leurs vies de cyborgs sans aucun sens qui est beau à voir.

Le sacrifice de Kaburagi dans Déca-dence pour sauver l’Humanité et Natsume est magnifique. C’est paradoxalement au moment où il meurt que l’on reconnaît sa grandeur et surtout le fait qu’il était vivant.

J’apprécie aussi l’idée que Natsume demande souvent à savoir la vérité sur le monde. Mais que lorsque Kaburagi arrive à lui expliquer que son monde n’est qu’un jeu pour les cyborgs qui jouent pour obtenir l’oxone en tuant des Gadolls que le système crée lui-même, elle refuse un moment la vérité. Et je trouve ça réaliste vu le choc en terme de révélation! Car bienheureux sont les insouciants.

Au départ, je m’attendais à un anime un peu sombre. Et vu l’ambiance avec l’Humanité parquée dans Déca-Dence et devant survivre face aux Gadolls et au système, j’étais mitigé.
Mais Natsume et Kaburagi (ainsi que d’autres personnages) arrivent à créer de nombreux moments d’humour nécessaire au bon fonctionnement de l’anime (mais aussi qui leur permettent de tenir le coup).

On pourrait aller plus loin même. L’idée que cet anime se plaint du panem et circenses (du pain et des jeux) que représente le système. Je trouve intéressant de voir que les Cyborgs sont occupés par le jeu qu’est Déca-dence ainsi les humains sont occupés à survivre et les cyborgs à jouer pendant que le système tire les ficelles. Ainsi, au moins, le studio NUT ne vous prends pas pour des glands!

Pas de suite?

Sincèrement, je ne sais pas si Déca-dence aura une seconde saison.
Pas forcément en terme de manga, de scénario ou d’audimat. Mais tout simplement car la première saison semble avoir tout réglé.
L’Humanité n’est plus menacée et peut donc profiter de l’Eurasie.
Les Intelligences Artificielles sont acceptées et aident l’Humanité à présent. Même les Gadolls sont gardés comme animaux de compagnie, ferme ou autre.
Le système s’est littéralement adapté à cette nouvelle situation.
C’est un peu le point faible de la fin de Déca-dence.

Le système semble accepter cela sans pression. Est-ce parce que Kaburagi et Natsume ont sauvé le monde? Est-ce juste par pure adaptation en se rendant compte que tout devait être détruit? Était-ce le plan même du système de pousser quelqu’un à le changer? Personnellement, j’aurais bien aimé que le système soit vaincu mais quelque part, c’est un peu le cas.
Ou peut-être est-ce réaliste? Le système similaire à des multinationales de notre monde qui s’adaptent ainsi à toutes les situations pour en tirer un profit.

Conclusion



Moralité, la Terre va être repeuplée. Et les 3 forces présentes semblent vivre en paix et ensemble surtout. Donc à moins que le Système décide de changer d’avis, d’éliminer les humains ou autre, c’est fini.
C’est une bonne fin.
Disons que c’est un bon anime à voir si vous voulez un anime de 12 épisodes. Il se peut qu’une série de 15 épisodes expliquant le passif de certains personnages ou autre aurait pu être sympa.
J’aurais bien aimé voir ce qui se passe encore un peu après la fin (le système, les humains, les cyborgs, les gadolls et bien sur Kaburagi et Natsume) mais bon.

Parfois, il vaut mieux s’arrêter et faire une bonne série, courte et rapide qu’une série longue qui va se perdre en chemin. Un bon auteur doit savoir s’arrêter au bon moment. Combien de licences de films, séries, animes etc… ont continué pour s’effondrer sur leurs propres cupidités.
J’ai bien aimé l’idée qu’un individu peut changer le système au lieu de se laisser écraser.
En conclusion, c’est un anime court comme Buso Renkin, qui aurait pu durer plus longtemps mais a su s’arrêter au bon moment avant de s’étioler.

Laisser un commentaire

Sinbad, le tyran du Dailymoogle est en live, kupo!
Clique ici pour suivre ma chaîne Twitch, Kupo!
%d blogueurs aiment cette page :