Publicités

Final Fantasy X, le dernier grand RPG de Square Enix?

Auparavant, les Final Fantasy étaient tellement « puissants » qu’ils facilitaient les ventes des nouvelles consoles de jeux. Final Fantasy X en fait parti.
Je vous suggère fortement de lire la suite uniquement si vous avez déjà terminé ce jeu.
Préparez-vous à un pavé phénoménal!
Car je suis très loin d’être un grand fan de Final Fantasy X.
Pourtant cet opus mérite d’être respecté.

Le scénario de Final Fantasy X

« Listen to my story, this may be our last chance… »

Tidus – Final Fantasy X

Voilà, une excellente introduction.
Souvent, je dis que le début de Final Fantasy VII est l’un des meilleurs débuts de tous les J-RPG. Vous savez toute la partie Midgar (je parle de l’original, pas du remake).
Pourtant Final Fantasy X a une introduction différente. Contrairement aux autres opus, on voit déjà l’intégralité de l’équipe qui semble désespérée avant que Tidus vienne raconter leur histoire.
Il faut reconnaître que le sublime thème Zanarkand joue grandement dans l’ambiance de cet opus.

On y joue un Tidus qui était un joueur de Blitzball dans une cité futuriste avant qu’un monstre nommé Sin et immense réduise cette métropole à néant.
Sauf qu’un homme nommé Auron vient le sauver. Tidus se réveillera ensuite dans un monde inconnu nommé Spira et découvrira qu’il a voyagé un millénaire dans le futur!
Est-il fou? A t’il voyagé à travers le temps? Bien entendu, cela sera bien plus compliqué et original que cela!
Sur ce, mettons du Marc Papeghin en bande sonore et lisez donc la suite!

Les personnages de Final Fantasy X

Final Fantasy X, c’est aussi une équipe de choc! Dont certains sont les descendants de héros en plus!

  • Tidus est souvent vu comme un gamin qui passe son temps à crier. Pourtant, il y’a de quoi le comprendre.
    C’est un joueur de Blitzball qui se retrouve dans un monde technologiquement moins évolué mais ayant de la magie.
    De plus, ce monde vit dans une spirale de désespoir, là où Tidus bouge autant que la Vie.
  • Auron est l’incarnation de la Virilité. Je le respecterai toujours. Dans sa vie mais aussi dans sa mort. Un type capable de ramper le Mont Gagazet pour accomplir sa mission.
    Rien que la scène où il explique à l’équipe d’agir ou non contre Yunalesca mérite le détour.
    Je le dis une fois de plus, oui Auron, Jecht et Braska mériteraient une préquelle vu les pères virils et héroïques qu’ils sont!
  • Rikku l’al bhed et aussi la petite soeur que n’a jamais eu Tidus. C’est un peu la comique du groupe et elle apporte un peu de joie face à la froideur d’une Lulu.
    Mais elle reste bien écrite sinon je l’aurais confondu avec Yuffie.
  • Wakka était souvent sous-côté.
    D
    ‘abord, c’est un vrai frère de Tidus en qui, il voit son frère décédé.
    Mais, il peut sembler simplet comme un Weasley Australien pour certains.
    J’ai pourtant trouvé une grande force en lui dans ce jeu. C’est l’une des rares personnes qui sait dire
    « désolé, j’avais tort ».
  • Lulu est souvent résumée à une sacrée paire d’arguments. Pourtant, elle a toujours été un personnage intéressant. Elle ne voyait pas en Tidus, une réincarnation de Chappu ou autre, le frère de Wakka (aka l’homme qu’elle aimait et qui est mort à cause de Sin).
    Un personnage souvent décrit comme froid alors qu’au fond elle a un gros cœur
    (oui oui, pas seulement sa poitrine…).
  • Yuna qui doit suivre le chemin de son père. Elle doit reprendre le flambeau et est prête à se sacrifier pour Spira. Quel joli dévouement. Mais elle va croiser Tidus qui va lui apporter des rires au lieu des larmes et des questions à son cheminement.
    Ainsi elle va passer de la dévouée servant de Yévon à une personne très compétente.
    Puis malheureusement une chanteuse de variété dans FFX-2.
  • Kimahri est le fils éloigné de Rouge XIII. Je rigole, enfin peut-être pas si Final Fantasy X et VII se déroulent dans le même monde!

Le gameplay novateur de Final Fantasy X

D’abord, Final Fantasy a été sacrément novateur sur de nombreux points.
Déjà le concept même de la voix.

Les héros des Final Fantasy n’avaient jamais eu de voix et ce même dans les cinématiques. Et là, on a un jeu où nos héros ne cessent de parler.
Auparavant, on avait les réactions des personnages avec leurs corps. Alors que là, l’intonation de la voix, la tournure de la phrase rendaient ces personnages encore plus vivants.

Cela est dû en partie à la Playstation 2 qui était bien plus puissante que la PsOne (fini les 4 cds pour un jeu). En conséquence, la voix et la musique sont bien présentes dans cet opus, on entend ce qu’il faut et quand il faut!
De toute évidence, le passage à la 3D, les voix et les musiques ont été parfaitement géré.

Mais c’est surtout le dernier Final Fantasy en tour par tour.
Cependant, il est doté d’un système de combat très prenant.

Dans les anciens Final Fantasy, il fallait faire son équipe (de 3 à 4 personnages en moyenne) et aller affronter des monstres.
Donc, on ne pouvait changer d’équipe sur la mappemonde et/ou les points de sauvegarde.
Dans Final Fantasy X, c’est fini! On a en effet, une équipe de 3 personnages mais on peut alterner de personnages en plein combat!

On quittait l’Active Time Battle pour le CTB (Conditional Turn-based Battle system)!

Par dessus cela, on avait le sphérier.
Auparavant, excepté les Final Fantasy où l’on choisit les rôles de personnages, c’était impossible.
Chaque personnage avait sa classe et ses compétences. Alors que là, on avait une réelle liberté.
Ainsi, on pouvait faire nos choix sur les statistiques et les compétences de nos personnages.

Il était possible d’avoir un Tidus mage noir et une Lulu qui tape au corps à corps pendant que Wakka les soigne par exemple.
Bien entendu, certains personnages avaient de meilleures facilités dans certains domaines.
En tout cas, c’était un système qui se comprenait bien plus simplement que le tutoriel de Final Fantasy VIII et ses Guardians Forces!

C’était une liberté que l’on avait dans le combat.
Toutefois, on ne l’avait pas forcément dans l’exploration.

Même chose pour les invocations!
Auparavant, on les invoque, elles font une cinématique pendant un petit tour et puis s’en vont!
A présent, on peut les contrôler! Et quelle puissance phénoménale!
Certes elles peuvent être vaincues mais non seulement cela offre une bien plus grande variété de gameplay mais en plus elles ont toutes des caractéristiques et styles de jeu différentes!

L’univers de Final Fantasy X

Alors même si ce n’est pas un langage très développé, Final Fantasy X a tout de même inventé l’Al Bhed.
Un peuple rejeté pour ses expérimentations technologiques (considérés comme péchés).
Bon, ce n’est qu’un langage qui inverse les lettres! Mais cela rendait l’univers plus intéressant (et nous poussait à trouver les 26 lettres Al Bhed à travers le monde).
Ainsi la phrase « Sinbad est le meilleur » deviendra « Cehpyt acd ma saemmain ».

Mais c’est la religion avec l’Eglise de Yevon et Sin (bad) qui méritent le détour.
Au départ, la religion est très bien amenée. Culte, pratiques, péchés et interdits.
On comprends vite que Sin vient faire payer les pécheurs qui se tournent vers la technologie.
Ce qui en plus implique que le racisme envers les Al Bheds devient justifié puisqu’ils n’appliquent pas les préceptes de Yévon.
Attention, je ne critique point les religions mais disons que si « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » alors « Foi sans raison n’est que désarroi de l’âme » alors!

Je critique souvent les autres opus par rapport à l’âge d’or mais Final Fantasy X était vraiment original.
Final Fantasy VII présentait un futur dystopique, Final Fantasy VIII lui avait plutôt un côté futur occidental utopique (loin de là aha) et Final Fantasy IX était un peu la fusion des romans de fantasy.
Final Fantasy X a sa propre ambiance mais aussi des lieux très originaux!
L’idée de prendre Samarkand (je passe le salam aux Ouzbeks qui passeront par là aha) et d’en faire une ville futuriste avec Zanarkand était superbe!
Par conséquent, Samarkand signifiant le lieu de rencontre et de conflit, c’est une définition collant encore plus au jeu!

Le Blitzball! Quel sport magnifique! Je suis même déçu qu’un tel sport n’existe pas réellement!
Ainsi, c’est grâce au Blitzball (avec la chasse aux chimères purgatrices) que ce jeu pouvait dépasser les centaines d’heures!
J’en parlais un peu dans un article mais ne vous étonnez pas de me voir écrire un jour un article du genre « Comment peut-on faire du Blitzball, un vrai sport? » ahaha!

Une relation amoureuse tout au long du jeu!

Ainsi les Final Fantasy ont souvent eu des relations amoureuses.
Cependant ce n’était jamais le cas durant le jeu. On avait du flirt comme Squall qui drague Linoa au concert où Djidane qui confonds Grenat avec une serveuse.
Mais jamais de relations avant la fin du jeu.
Alors un jour, j’expliquerai pourquoi l’une des plus belles relations est celle de Djidane et Grenat dans Final Fantasy IX mais restons sur FFX!

Ainsi Final Fantasy X me rappelle Zelda Majora’s Mask. Et…

« Attends Sinbad, on parle d’amour et toi du nous parle de Zelda?! Hmpf! »

Fan anonyme du Dailymoogle

Je peux en placer une? Tout de même, je suis sur mon site, non?
Je rigole.
Plus sérieusement pourquoi ce jeu me rappelle Zelda Majora’s Mask? Les deux jeux ont tout les deux un univers très coloré même chatoyant. En outre, on n’est pas dans un Silent Hill ou un Resident Evil!
Pourtant les deux sont terriblement oppressants!

Par conséquent, si Tidus a été « téléporté » dans ce monde, Yuna est née dedans.
Imaginez les gens qui vivent dans cette spira-le du désespoir.
Forcément Tidus avec ses cheveux blonds peroxydés et son humour de Brice de Nice allait réussir à faire sourire notre héroïne à la belle hétérochromie!

De plus, on ressent le côté « dernière chance d’un monde mourant ».
Et c’est en parti pour cela que j’admire Yuna.
Puisque ce n’est pas simple de suivre les traces de son père et de risquer la mort pour se sacrifier à la fin.
Et c’est là qu’entre Tidus. C’est pourquoi son insouciance et sa volonté de faire rire Yunie les font évoluer tous les deux.
Et franchement, cela aurait pu être sacrément niais! Mais au contraire, c’est bien réussi et on assiste même au premier baiser entre les deux bien avant la fin du jeu.

Tidus est l’inverse de Spira et c’est quand j’ai compris cela, que j’ai compris pourquoi les priants l’ont choisi.
Il est plein de vie, là où le reste est plein de mort. Il est le bruit là où le reste est silence oppressant.
Cependant, je vous rassure, ses cris et son célèbre rire ne m’ont pas forcément fait bonne impression ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha…

Est-ce le dernier grand RPG de Square Enix?

Non, bien sûr que non. Nier Automata peut contrer cette idée.
Mais est-ce le dernier grand Rpg de la saga Final Fantasy? Oui et non.
Verra t’on Yuna faire une danse pour envoyer Square Enix dans l’Au Delà?

Oui car excepté le remake de Final Fantasy VII, avons-eu une histoire aussi riche?
Final Fantasy XII? Il avait tout de même un univers intéressant vu qu’il se déroule dans le même que Vagrant Story.
XIII et compagnie? Je parlais de critique religieuse mais le boss final de ce jeu est « un peu divin » pour être poli.
XV (le XIV est un mmo)? Il avait certes ses défauts mais l’attente a clairement joué contre lui, vu qu’il était attendu comme le messie.
Final Fantasy X-2? L’un de mes plus grands regrets à propos de ce jeu, c’est l’absence de Seymour!
Oui, je voulais le tuer encore 4 fois de plus!
Voire le FFX3 qui verra le jour? Très dur à dire.
Pour conclure, je dirais que Final Fantasy X était la fin d’une époque révolue et fait office d’épisode charnière.

Non car premièrement c’est subjectif.
Je sais que beaucoup de personnes aiment Final Fantasy XIII que je trouve un peu trop « linéaire ».
C’est un peu le cas pour Final Fantasy X (ou même les anciens opus où l’on avait certes la liberté de flâner sur la carte monde mais où un couloir scénaristique devait être suivi). Avant la plaine Félicité, c’était marche et paie ce pauvre O’Aka!
C’était un peu Pokemon même! Débloque ta nouvelle invocation et rend toi dans la ville suivante!
Par contre, on a perdu ce côté Fantasy un peu des opus précédents.

De plus, comme je le disais au dessus, excepté Nier Automata, on a tout de même eu les Kingdom Hearts et les Dragon Quest sont toujours en forme.
Bon peut être que Enix va mieux que Square aussi mais c’est une autre histoire.

La grandeur de Final Fantasy X?

C’est d’avoir su être une suite aux Final Fantasy VII, VIII et IX.
D’être devenu l’un des Final Fantasy les plus vendus de tous les temps (le 4ème, il me semble?).
Aussi d’avoir favorisé la Playstation 2 expliquant en partie pourquoi c’est la console la plus vendue de tous les temps.
Mais surtout d’avoir délivré un scénario original!

Faire que l’Eglise de Yu Yévon soit une arnaque était très peu subtil. Cela se voyait dès le départ.
Mais faire que Tidus était un « rêve des Priants » envoyé sur Spira pour mettre un terme à Yu Yevon était super!
Yunalesca était vraiment bien trouvée. Même si son speech était sacrément long pour ceux qui perdaient contre elle et devaient à nouveau l’écouter ahahaha.
Cependant, c’était à cette partie du jeu, que l’enfant devenait adulte.
Que l’on se rendait compte que la fin ne serait peut-être pas joyeuse mais que le monde, lui, serait réellement sauvé.

Cela montrait comment le désespoir de Zanarkand face à Bevelle a pu les pousser dans les bras de Yevon qui les a tous sacrifié pour créer Sin. Et surtout pour créer un rêve éternel pour les habitants de Zanarkand.
En outre, un cauchemar éternel pour les habitants de Spira.

Si la mort d’un personnage de Final Fantasy VII a rendu ce dernier légendaire, ce n’est pas la mort de Tidus à la fin qui l’a rendu super! C’est sa vie. Selon le sens qu’il lui a donné justement.
Plus sérieusement, c’est lorsqu’ils affrontent Yunalesca, on voit des gens qui défient la fatalité.
Ils choisissent de souffrir car c’est la seule solution pour souffrir.

Pourtant, la mort de Tidus montre justement que c’est l’acceptation de la mort qui nous permet de vivre.
Là où la peur de la mort nous pousse à faire n’importe quoi et à donner son âme à n’importe qui.
En outre, vit-on si on ne meurt jamais?

Publicités

14 commentaires sur “Final Fantasy X, le dernier grand RPG de Square Enix?

  1. Superbe ton article sur FFX ! J’ai beau avoir adoré FF15 mais je ne peux pas fermer les yeux sur ses nombreux défauts (je devrais modifier mon article sur FF15) et personnellement FFX est pour moi le dernier FF de l’âge d’or de la saga, le dernier qui m’a vraiment fait vibrer (même si une fois, de plus, avec FF15, j’avais retrouvé cette petite magie des FF que je recherchais tant !). Je n’en dis pas plus, j’ai l’intention de faire un article sur FFX après ma prochaine nouvelle partie.

    Et oui, le système de combat où on peut changer de persos en plein combat, j’ai trouvé ça juste génial sérieusement et pas mal de fois, ça m’arrangeait beaucoup (ah au fait, dans FF4, on peut avoir jusqu’à 5 persos héhé). par contre, le sphérier, j’ai toujours eu du mal honnêtement >.<

    L'histoire de Tidus et Yuna, alala, elle est vraiment adorable ♥ . Yuna a longtemps été ma FF-girl préférée avant d'être détrônée par Terra, pour sa dévotion, son altruisme, sa douceur (d'ailleurs, j'avais appelé mon chat Yuna avant de me rendre compte que c'était un mâle… du coup, ma mère a appelée la sienne Yuna et ça lui sied comme un gant). D'ailleurs, le fanart que tu as choisi est vraiment adorable !

    J'espère que le (possible) FFXVI sera aussi beau que le X et les autres !

    (pas mal le petit medley au passage !)

    • Merci héhé!
      FFXV a été trop attendu comme le messie pour sa défense! Et trop d’attentes ne peut que créer des déceptions!

      La même, c’est le dernier qui m’a fait vibrer, c’est la charnière, le avant-après se joue là!
      Entendu aha!

      Oui 5 en effet! Ahh un peu plus compliqué que ce que je pensais mais quand tu as survécu au système de FFVIII, tu survis à tout!

      Oui, Yuna est une vraie sainte! Le souci est que Square Enix est plus en « FF7 Remake » « FFX-3 » qu’en « créant à nouveau de nouveaux univers »!

      Je pense sincerement que FFXV les a refroidi donc depuis, ils tentent de rester sur les « valeurs sûres » alors que ce que l’on aimait chez Final Fantasy, c’était un nouveau jeu = un nouvel univers!

      • Exactement, on a tous attendu 15 ans quand même ! Honnêtement, c’était le FF que j’attendais le plus à l’époque en plus. Ils l’ont tellement modifié ce FF au final.
        Ahah et oui le système d’association a été la bête noire pour beaucoup de personnes ! Perso, j’ai toujours aimé ce système 🙂
        Après, heureusement qu’il y a une grosse équipe chez SE sinon, on ne sait même pas à quel FF on en serait à l’heure qu’il est. Par exemple, le Projet Athia là, si ça se trouve, ça va se transformer en FFXVI comme je l’ai vu sur un tweet d’un fan que je suis aha ! Mais c’est vrai que j’aimerais un nouvel univers FF pour la PS5.

      • C’est vrai en plus ! Personnellement, c’était un peu le cas pour FFX même mon argument numéro 1 pour avoir une PS2, c’était pour Tekken Tag Tournament à l’époque. En revanche, je m’en foutais vraiment de la PS3 à l’époque et je n’ai jamais été hypé par FFXIII :O

      • *Nintendoboy mode activated* C’est pour ça que Nintendo s’en tire car masse exclus (Zelda, Mario etc) qui arrivent à convaincre par delà les SSD etc…!

        Même la Xbox à l’époque, Halo ça l’a grave aidé!

      • Oui aussi (après, j’ai jamais été très Nintendo et pourtant y en a des jeux qui m’intéressent comme Bravely Default 2 mais je me vois mal acheter ma propre Switch juste pour ce jeu :/. Ouais c’est logique je sais mdr)

  2. Je ne l’ai pas fait, mais en dépit des quelques spoils de ton article (gros ou pas je ne sais pas), j’ai très envie d’y jouer maintenant, certainement après avoir re-fini( pour la énième fois FFIX que j’adore).
    Pas joli joli le tacle à FFVIII lol XD . Mais blague à part très bon article, comme souvent ici, merci à toi et belle journée ✨

    • Ohhhh punaiseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!

      J’ai du sacrément te spoiler ahahaha, pardon!

      Final Fantasy VIII reste mon préféré! Mais c’est une façon de dire « merci » à Final Fantasy X.

      Pour moi, l’âge d’or était VII-VIII-IX mais le X a lui aussi son univers et ses charmes, merci beaucoup pour les compliments!

      Si je t’ai donné envie d’y jouer alors j’ai réussi ma mission! Y’a une version HD sur Nintendo Switch en plus (faut leur demander des dividendes ahaha)

      C’est un peu mon « Wind Waker », un jeu que je n’ai pas apprécié à sa juste valeur avant quelques années!

  3. Hello, je te félicite pour cet article très manifeste de ta passion pour cet opus. Final Fantasy X est un des épisodes qui me rend le plus nostalgique même si je ne l’ai terminé qu’une seule fois, il y a quelques années. La fin, si triste, contraste effectivement avec le caractère de Tidus, qui célèbre la vie, au contraire d’un Cloud ou d’un Squall. Petite parenthèse, les fans de Final Fantasy m’ennuient autant que les fans de Star Wars. A leurs yeux, chaque opus est mauvais comparé à un autre, et on finit par se demander ce qu’ils aiment dans la saga. Il est d’autant plus vain de comparer à ce point les Final Fantasy entre eux, que la saga met toujours un point d’honneur à modifier le contexte, l’ambiance, les personnages ou les musiques (à l’exception du grand thème principal qui me met toujours la larme à l’oeil). Je m’arrête là car je digresse, mais oui, Tidus est un personnage rayonnant, et pas forcément moins bon que ceux qui tirent la gueule à longueur de journée (et que j’aime aussi, malgré tout, ahah). Pour finir, je n’ai qu’une chose à dire : Auron ♥

    • Merci ahahaha!

      Ahhh mais, les fans aiment débattre! Si tu savais actuellement la guerre des fans de Dragonball par rapport à Dragonball Super ahaha!

      J’adore Squall de FFVIII mais je te rejoins. Souvent la critique de Tidus est basé sur sa bonne énergie! Alors qu’on peut être mature et heureux!

      Surtout lorsque son rire AHAHAHAHAHAHA, c’est plus une personne qui lutte pour surpasser la dépression qu’un fou furieux ^^

      Auron, quelle virilité pure et dure! Si Lightning porte du Gucci, Auron aurait dû être ambassadeur de Gilette ou autre aha!
      « Un poil facial désordonné? Gilette et vous pouvez l’overdrivez de votre visage! »

      • Je n’en doute pas, mais je m’y connais si peu en Dragon Ball Super que… x) Des pubs de produits de toilette avec des persos de FF, j’achète le concept 😀

    • Petite parenthèse, les fans de Final Fantasy m’ennuient autant que les fans de Star Wars. A leurs yeux, chaque opus est mauvais comparé à un autre, et on finit par se demander ce qu’ils aiment dans la saga.
      _____

      Ah mais ouiiiii !!!! je te rejoins là-dessus ! D’autant plus que j’avais grave du mal à trouver des fans de la saga qui avaient fait autres que FF7 ou FFX à l’époque ( et encore FF7, pour certains, ils n’avaient vu que Advent Children). Autant, j’adore parler avec des fans de la saga, autant, certains peuvent m’horripiler

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :