Publicités

Tales of Berseria

Tales of Berseria est un opus des Tales of que je me devais d’aborder.
Tout d’abord car il se déroule environ un millénaire avant Tales of Zestiria.
Mais aussi parce que ce seizième opus des Tales of a eu droit à une héroïne principale! La sublime Velvet Crowe.

Le scénario de Tales of Berseria

Le scénario de Tales of Berseria est une histoire de vengeance.
On y suit les aventures de Velvet Crowe, la fille cachée de Russell Crowe.
Et comme lui dans le film Gladiator, elle veut venger ses proches!

Elle cherche à se venger de son beau-frère Artorius.
Mais pourquoi me diriez-vous?
Tout simplement car ce dernier a tué son petit frère.

En vérité, Artorius a perdu sa femme (la sœur de Velvet et Laphicet) lors d’une nuit écarlate.
Car dans le monde de Tales of Berseria, certains humains se transforment en démons durant ces nuits et se mettent a éliminer les humains qui ne se transforment pas.

Artorius avait besoin de sacrifier Laphicet pour invoquer Innominat.

« Sinbad, tu commences à nous perdre avec tes histoires! »

Lecteur lambda du Dailymoogle

Artorius veut revoir sa femme (Celica, la soeur de Velvet) et sauver le monde.
Pour empêcher le monde de se transformer en démons, il veut retirer les émotions à l’Humanité. Et Innominat est une entité malakhim suffisamment puissante pour lui accorder un tel vœu.

Sauf que contrairement à un génie de la lampe où il suffit de frotter cette dernière, lui demande plus de « résonance »!

Forcément, Velvet ne réagit pas positivement quand elle trouve Laphicet embroché comme un kebab par Artorius. Elle laisse exploser sa rage et obtient donc « son bras démoniaque » qui aura son importance.
Malgré cela, elle est vaincue et sera enfermée dans une prison durant plusieurs années.

3 ans plus tard, une femme vient l’aider à s’échapper et Velvet décide d’obtenir sa vengeance contre Artorius quitte à brûler le monde entier.
Pendant ce temps Artorius est devenu « le Berger » et est acclamé comme un messie…

Le gameplay de Tales of Berseria

Le gameplay est superbement bien amené grâce au bras démoniaque de Velvet Crowe. Elle peut absorber les âmes des démons avec et devenir plus puissante dans le scénario.
En terme de gameplay, cela se traduit par un système de combos qui rend le jeu plus nerveux que les Tales Of. Et encore, je n’aborde pas les styles variés de chaque personnage!

Non seulement Velvet Crowe est agile mais en plus, on a un systèmes d’âmes en jeu.
On peut les absorber en combat et les perdre. Donc par delà, de simples combats où ils font garder sa barre de vie tout en baissant la barre de vie adverse, il faut gérer ça!
Cela peut créer des retournements de dingue et des combo de folie!

Si vous maîtrisez bien ce système, vous maîtriserez le jeu!
Et un détail pas forcément anodin est la caméra.

C’est le premier Tales of où l’on contrôle parfaitement la caméra, ce qui améliore le gameplay, favorise les combos et rend les combats très nerveux!
Mieux vous esquivez, bloquez, et attaquez et plus vous avez d’âmes. Plus vous avez d’âmes et moins il vous faudra d’état d’âme pour annihiler vos ennemis!

Dois-je rappeler que le grand et inégalé Motoi Sakuraba est derrière les musiques du jeu? Forcément les combats avec ses osts endiablées deviennent encore plus frénétiques!

Un casting de choc

« De gauche à droite (du plus haut au plus bas): Eizen, Rokurou, Eleanor, Velvet, Magilou et Laphicet. »

Eizen: C’est un malak (j’explique en dessous) qui vit en tant que pirate. A la recherche de son capitaine, il rejoint Velvet et compagnie.
A la fois pour retrouver son capitaine (Sinbad?) mais aussi pour combattre pour les Malaks! Comme chaque personnage, chacun (ou presque) est animé plus par la vengeance que la justice.

Rokurou: C’est un épéiste!
Il aide Velvet par dette d’honneur mais aussi parce qu’ils ont des points communs.
Premièrement, lui aussi est un peu « démoniaque ».
Deuxièmement, il veut tuer son grand frère qui est l’un des sbires d’Artorius.

Eleanor: C’est une exorciste.
Dans Tales of Berseria, les exorcistes servent Artorius (sans savoir son grand plan pour l’Humanité).
Elle affrontera plusieurs fois Velvet qui est une démone pour elle avant de la rejoindre lorsqu’elle apprendra la vérité.
Un personnage très intéressant qui montre que la foi aveugle n’est pas forcément positive.

Magilou: C’est une sorcière.
Forcément, elle se retrouve enfermée sur la même île que Velvet et Rokurou.
Elle y a été enfermé pour sa magie. C’est la plus drôle du groupe et c’est grâce à elle que nos héros arriveront à voyager sans problèmes en faisant semblant de faire parti de son groupe de magiciens.

Laphicet: C’est un Malak.
En arabe, Malak aka ملاك signifie ange! Les Malaks sont des créatures fantastiques offrant de grands pouvoirs magiques dans Tales of Berseria.
Ce malak est sauvé par Velvet et porte étrangement le même prénom que son petit frère… Tun dun dun!

Tales of Berseria vs Tales of Zestiria?

Les deux jeux se déroulent dans le même monde, le premier étant antérieur de 1000 ans au second.
Pourtant ils sont opposés.
Dans Tales of Berseria, Velvet Crowe, à la manière d’un Koinzell d’Ubelblatt, veut se venger du Berger quitte à devenir le Seigneur des Calamités!
Et peu importe les conséquences pour elle! Même si sa vengeance consume le monde, elle s’en moque!
Dans Tales of Zestiria, c’est l’inverse! On y joue un Berger qui doit sauver le monde des démons et du Seigneur des Calamités!
Sorey contrairement à Velvet est un saint homme qui tente de sauver tout le monde, même ses ennemis!

Après, je ne cherche pas à savoir qui est le meilleur!
Je vous précise juste qu’il y’en a pour tous les goûts!

On pourrait penser que Berseria est plus sombre et pourtant, la fin est lumineuse!
De plus, je ne peux pas vous spoiler mais je vous conseille de jouer à Berseria puis à Zestiria.
C’est toujours intéressant de voir comment le monde et certains personnages ont changé en 1000 ans!

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :