Publicités

Caravan Stories, le MMO nomade

Caravan Stories est une plongée dans la vie nomade des Gitans, plus communément appelé « Gens du Voyage ».
En effet, Aiming Inc. a décidé de faire un mmo où vous contrôlez votre propre caravane. 
Je suis en train de vous troller même si j’aurais bien aimé essayer le skill « mange tes morts ».

Introduction

Le 10 Septembre 2019, ce jeu disponible sur PS4, Android et IOS au Japon (plus de 2 millions de joueurs, tout de même), sera disponible sur Playstation 4 aux Etats-Unis d’Amérique. Disponible depuis le 11 Avril 2019 au Japon, il ne devrait pas tarder à sortir en Europe.
C’est un Free to Play (gratuit, mon kupo non-anglophone).
Au passage, les joueurs PC et téléphone portable peuvent jouer ensemble au Japon. Ils ont le crossplay.

Caravan Stories Gessy.png
« Ils sont pas ultra mignons les Gessy? Regardez moi ces boules de poiles! Où sont mes Mogs?!? »

Ce jeu vous permet de créer un héros, du sexe de votre choix dans l’une des 6 races suivantes:

  • Les humains, la race « moyenne » partout.
  • Les elfes, l’espèce la plus magique.
  • Les orcs (qui ressemblent à des elfes, d’autres couleurs et plus musclés).
  • Les nains qui sont des Gunslingers dedans.
  • Les gessy, des êtres tout petits et proches d’une espèce animale (lapin, souris, castor etc…).
  • Les hommes-lézards (semblables à ceux de Goblin Slayer) qui seront rajoutés plus tard.

Chaque héros, selon son origine, à sa propre histoire.
Il suivra un prologue ainsi qu’un ensemble de quêtes avant d’avoir accès à sa « Caravan ».

Caravan Stories Orc.jpg
« Musclesssssssss et calcium. »

L’histoire est plutôt semblable selon les origines.
Votre héros sera en dehors de son village, avant qu’un X géant n’apparaisse dans les cieux. C’est l’apparition du porno d’Enigma qui détruira en partie, votre ville d’origine.
Ce portail démoniaque balance des explosions et des monstruosités, que vous allez devoir vaincre, à plusieurs!

La Caravan

Dans ce monde avec des graphismes similaires à Radiata Stories (un RPG que j’aborderai un jour), tout dépendra de votre caravane.
Littéralement, ce sera votre quartier général:

  • Lieu où se trouvera votre équipe.
  • Votre banque, zone de stockage d’objets, matériaux et de monstres (j’y reviens plus bas).
  • Votre moyen de déplacement.
  • L’endroit où vous allez crafter.
    Voire même celui où vous allez gagner de l’argent grâce au travail de vos NPCs.
  • Certaines améliorations extérieures de la Caravan aideront votre équipe durant leurs combats.
  • Vous allez devoir l’améliorer pour avoir accès à l’intégralité des options et des améliorations.
Caravan Stories Customisation.jpg
« Pas besoin de Xzibit pour faire un Pimp my Ride version MMORPG! On ne peut nier l’aspect customisation du jeu entre la Caravan, le héros, le stuff, les npcs etc… »

Une Caravan utile pour le PvE mais aussi pour le PvP.
Il existe plusieurs modes de PvP comme celui similaire à Clash Royale. Vous envoyez vos NPCs contre les défenses ennemies pour détruire la caravane adverse tout en protégeant la vôtre.

Monter son équipe

Caravan Stories NPC
« L’embarras du choix! »

Recrutez les tous!
Chaque personnage à sa propre histoire, selon son espèce.

Ainsi, vos premières quêtes vous permettront d’obtenir de nouveaux alliés.
Vous ne pouvez être que 6 personnages dans une équipe (votre héros et 5 npcs).

Les autres resteront à la pension pokémon dans la Caravan.
Je ne sais pas si un héros Elfe pourra recruter les amis d’un héros Humain par exemple mais il existe des centaines de NPCs à recruter (à faire évoluer ce qui change leurs formes, équiper, etc…).
De plus, le jeu, étant très pokémonesque, vous pouvez aussi capturer les monstres du jeu, des centaines.
Cela offre un certain panel de variété et de diversité permettant d’avoir sa propre équipe. Un peu comme Tales of Symphonia: Dawn of the New World.

Caravan Stories Melah Bogguz.jpg
« Vos personnages parlerons entre eux et leurs relations s’améliorera. Permettant de débloquer d’autres persos (voire peut-être leurs synergies comme les soutiens dans Fire Emblem?). »

Donc si vous avez la maladie des « 120 étoiles de Mario 64 » comme moi, le jeu sera long. En effet, si vous cherchez à finir les maps à 100% et capturer l’intégralité de la faune et de la flore, ce sont des centaines d’heures de jeu qui vous attendent.

Est-ce un réel MMO?

Blonde épeiste Caravan Stories.png
« Le cash shop, pour le moment, semble uniquement s’occuper du cosmétique. Mais on sait bien qu’une mise à jour ou deux et c’est la fête au village. En espérant que cela ne devienne pas un jeu à gacha/loot boxes à gogo qui dénature le gameplay… »

Bonne question.
Pour moi, il y’a deux défauts majeurs (selon mon avis subjectif):

  • Les combats se déroulent tout seuls. Littéralement votre équipe (dont vous pouvez choisir la formation) tapera toute seule l’ennemi.
    Voilà pourquoi, le jeu est sur mobile, car vous n’avez qu’a cliquer sur une seule touche par perso correspondant à un skill (soins, super attaque etc…) avec un cooldown.
    Après, c’est toujours utile pour faire de l’xp. Surtout si on doit faire xp des centaines de persos différents pour avoir la variété absolue au level max.
  • Vous pouvez avoir la marche automatique durant vos quêtes. Donc entre les quêtes « auto » et les combats « auto », c’est un peu simple.

Est-ce parce que c’est un J-MMO, un mmo japonais que la sociabilisation semble faible, très faible?

Dur à dire car même si vous pouvez jouer à 3 (soit 18 personnages pour faire un raid), où est le côté massivement multijoueur?
Vous pouvez rejoindre des instances ou faire des world boss sur les cartes…
En soi, votre groupe pourra être parfaitement autonome en solo.
Vous mettrez le bon dps, le bon soin etc… mais il semblerait qu’avec la diversité des équipes, vous pourriez faire des combos de folies et découvrir de bonnes synergies entre les groupes.

« Un peu comme dans Pokemon, il va falloir que votre équipe dispose de suffisamment d’éléments pour tenir tête à n’importe quel ennemi. Sauf si vous montez une équipe spécialement pour chaque carte du jeu (plus de 80 déjà)! » 

Si le côté « combat automatique » ne vous rebute pas, c’est un jeu que je vous conseille vivement sinon attendez mon prochain article sur Ragnarok Online… Personnellement, moi qui aime tanker, cela me gêne mais je compte quand même garder un œil dessus.
Sinon Final Fantasy Crystal Chronicles aura bientôt le droit à son remake sur Nintendo Switch.

Publicités

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :