Publicités

Skies of Arcadia ou le One Piece des cieux

Je n’ai jamais eu de Dreamcast (par choix) mais plus le temps passe et plus, je me dis que c’était quand même une bonne console.
Pourquoi? Tout simplement parce que des jeux comme Sonic Adventure Battle 2 ou autre sont originaires de la Dreamcast avant de faire parti du catalogue de la Gamecube.
Parmi ces jeux, Skies of Arcadia (Skies of Arcadia Legends sur Gamecube), qui vous donnera envie d’explorer les cieux!

Vyse et Aika Skies of Arcadia.gif
« Un jeu qui possède de véritables chorégraphies! »

Dans un monde constitué d’îles flottantes (surement à cause de la présence des six lunes différentes?) à la Baten Kaitos, le héros Vyse est un pirate de l’air, plus précisément un Voleur Bleu.
Ce sont des malandrins digne de Robin des Bois qui ne s’en prennent qu’aux vaisseaux impériaux.
Durant une attaque, Vyse et son amie Aika libèrent Fina (les Fina/Feena sont souvent les dernières descendantes d’un ancien peuple plurimillénaire pouvant sauver le monde depuis Grandia).

Cette dernière est une Silvite qui est venue chercher les cristaux de Lune, des artefacts permettant de réveiller les Gigas, des créatures ancestrales capable de détruire le monde.
L’Empire de Valua, celui qui avait kidnappé Fina, cherche justement à obtenir ses créations pour contrôler le monde sauf que bien entendu, cela va mal tourner…

Je pense que je vais faire un article sur toutes les femmes sur qui reposent le destin du monde (Fina de Skies of Arcadia, Aerith de Final Fantasy VII, Feena de Grandia etc…).

Vyse Aika Fina Skies of Arcadia.jpg
« Ainsi débute la grande aventure de Vyse, Aika et Fina qui vont former un sacré triangle amoureux et surtout vont tenter de sauver le monde… de lui-même! »

L’histoire semble être lambda et pourtant, plus on avance et plus le scénario devient réellement intéressant sachant qu’en plus, Fina, n’est pas la seule Silvite…
Je pense même que les fans de Final Fantasy VI seraient capables de deviner le scénario vu que l’Amiral de l’Empire de Valua, Mendoza, ne sera pas le boss final… ni même Galcian…


Plus on avance et plus nos personnages deviennent extraordinaires et surtout nombreux car vous devenez capitaine de votre propre vaisseau (nécessitant d’avoir son propre équipage). Une véritable ambiance de piraterie est présente!
C’est tout même une histoire complète car si vous cherchez à obtenir tous les membres, terminer le scénario, avoir tous les cristaux, cartes aux trésors, combats navals, découverte des îles flottantes, succès etc… on dépasse largement la centaine d’heures de jeu en terme de durée de vie.

Ile Skies of Arcadia.jpg
« Il est vraiment dommage qu’un jeu doté d’une telle durée de vie ne dispose pas d’un remake digne de ce nom (avec quelques améliorations pour le reste du jeu histoire de rattraper les nouveautés en terme de gameplay des dernières années) surtout du côté graphique! »

Ce jeu a su exprimer un désir très présent chez de nombreux joueurs de RPGs (Final
Fantasy en partie mais pas seulement, même si la flotte de Lindblum dans Final Fantasy IX a dû réveiller ce désir chez moi)
… celui d’avoir des batailles d’aéronefs!
Ce sont des batailles au tour par tour qui nécessiteront de votre part, une réelle réflexion digne d’une partie de jeu d’échec et surtout l’entretien et l’amélioration de vos vaisseaux volants (les navires possédant aussi leurs propres techniques).
D’ailleurs, vous allez en avoir besoin pour avancer mais surtout pour vaincre le boss final (après un bon combat à l’ancienne et à l’épée, je vous rassure).

Les graphismes ont terriblement vieilli, je sais que cela peut en repousser certains mais je trouve qu’en même que cela passe encore et même que cela a bien vieilli par rapport à bon nombre de jeux.
Néanmoins les musiques sont toujours présentes et n’ont pas à rougir face à la concurrence.

L’une des grandes forces de ce jeu,c ‘est Vyse, le héros principal.
Premièrement, il est ambidextre et fait usage de deux sabres au combat, ce qui est déjà un gros plus.

De plus, il incarne vraiment l’avatar de la liberté, de l’aventure, de celui qui va aller voir ce qu’il y’a « au bout du monde » (bon c’est Justin de Grandia qui l’a fait, ça).
Un personnage qui incarne le parfait capitaine des pirates de l’air et qui cherche à faire le tour du monde pour prouver qu’ils vivent bel et bien sur une planète ronde.
Je ne l’ai pas autant ressenti que dans Grandia mais ce jeu vous fait regretter de ne pas être né à l’époque des grandes explorations ou alors d’être né trop tôt pour les explorations spatiales!
Vous avez envie de parcourir le monde (non pas pour capturer les pokémons) juste avec l’entrain et la volonté que dégageront Vyse!

Quand aux combats, ils sont sublimes, vous allez devoir maîtriser vos personnages, leurs techniques, les cristaux (des cousins éloignés des matérias de FF7), les différents éléments etc…
Au départ, les combats sont plutôt basiques mais croyez-moi qu’une véritable liberté est présente en terme de gameplay, vous offrant de nombreuses options en terme de tactiques!

Cutlass Fury Skies of Arcadia.gif
« Les techniques doivent paraître clichées de nos jours mais n’en restent pas moins sympathiques à regarder! »

C’est d’ailleurs l’une des forces du jeu car croyez-moi que les combats sont très très très présents dans ce jeu donc encore heureux que l’on prenne un réel plaisir à atomiser différemment ses adversaires. Et cela, malgré les donjons qui sont de vastes couloirs!
L’un des rares jeux où vu le nombre d’affrontements dans le scénario, vous n’avez pas besoin de vous entraîner à coté!

Crée par Overworks (la boite à qui l’on doit la saga des Phantasy Star, Phantasy Star Online etc…), je suis limite déçu que ce jeu n’ai pas crée une licence Skies of Arcadia mais bon, entre la fin de la Dreamcast et « la chute de Sega », cela est compréhensible.

Comme je le disais au début de cet article, je n’ai jamais eu de Dreamcast.
Mais petit à petit, en ayant joué à des jeux issus de cette console sur Gamecube ou autre, j’en arrive à être nostalgique d’une console que je n’ai jamais connu (sauf quand mes parents faisaient les courses et que je jouais dans les supermarchés ahaha) et à me dire que finalement, la Dreamcast, ce n’était pas si mal!

Publicités

2 commentaires sur “Skies of Arcadia ou le One Piece des cieux

    • Je suis bien d’accord, faudrait que je fasse un article les « inratables de Dreamcast » mais en effet, on a perdu la « graine » pour faire de grands rpgs comme ça!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :