Publicités

Top 10 des raisons de regarder The Promised Neverland / Yakusoku no Neverland / 約束のネバーランド / Le Pays Imaginaire

« Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère.
Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort ! » – Wakanim

Vous savez, je ne suis qu’un être humain (comment, je ne suis pas un Mog?).
J’ai tendance à vous conseiller de ne pas juger un livre à sa couverture mais moi-même, je n’applique pas toujours ce conseil.
Ce fût le cas avec The Promised Neverland que je prenais pour un anime sympa (y’a rien de mal en soi) alors qu’il est beaucoup plus sanglant que ce que je pensais.

1) Le scénario est glauque

emma the promised neverland
« Emma est insouciante et heureuse jusqu’à ce qu’elle découvre le « pot aux roses »… cela ne sera pas simple pour elle de faire semblant d’être joyeuse! »

Dès l’épisode 1, vous allez découvrir la terrible vérité.
Emma, Ray et Norman sont les personnages principaux, ce sont des enfants entre 11 et 12 ans qui vivent dans un orphelinat.

Ils n’ont jamais quitté ce dernier qui se trouve au milieu d’une immense prairie au milieu d’une immense foret (Poudlard?).
Ils y vivent avec « Maman », une femme s’occupant de l’intégralité des enfants de l’orphelinat (une bonne trentaine voire plus de gamins) qui ne dépassent pas les 12 ans…
Ils sont adopté à partir de leurs 6 ans jusqu’à leurs 12 ans… mais nos héros vont découvrir qu’ils ne sont pas adoptés mais vendus comme nourriture auprès de créatures démoniaques.
Leur orphelinat n’est rien d’autre qu’une ferme humaine (TUN DUN DUN DUN).

2) Un thriller haletant

A partir de là, une course poursuite se lance où nos héros vont devoir trouver une solution pour s’enfuir et sauver tous les enfants de l’orphelinat.
Il ne leur reste que 2 mois avant les prochaines adoptions…
Sans compter qu’il ne faut pas que « Maman » s’en rende compte, sauf qu’elle est loin d’être idiote.
Je vous rappelle que nos héros sont jeunes, très jeunes et doivent se retrouver à gérer une évacuation ultra importante dans un temps très court tout en étant pas repérés…
Surtout après avoir eu le choc émotionnel de découvrir que l’intégralité de leurs vies n’est qu’un mensonge.
Un personnage du premier épisode va « disparaître » et bien que l’on ne le connaisse pas tant que ça, on est touché par le personnage…
Nos héros sont brillants et se rendent compte d’un détail très important qui est…

3) Un monde inconnu

Démons The Promised Neverland.png
« On ne sait pas grand chose si ce n’est que cette rose semble avoir une certaine utilité… ou est-ce seulement un objet esthétique du repas? »

Ils se rendent rapidement compte qu’ils ne connaissent rien de leur monde.
Qui sont les démons?
Est-ce des extraterrestres, démons, « expériences ayant mal tournées » etc…?

Et surtout depuis combien de temps sont-ils sur Terre? D’ailleurs est-ce qu’ils contrôlent le monde ou non? Existe t’il une résistance humaine? Quelles sont les technologies utilisées?
Sachant qu’en plus, on sait qu’il existe des traîtres envers l’Humanité comme « Maman » (et encore, est-elle réellement humaine?).
Fuir est une chose, surtout avec des enfants voire des bébés mais pour aller où et comment?
Une seule hypothèse subsiste, dans les cours du matin, Emma et compagnie étudient une histoire de la Terre allant jusqu’en 2017 or leur calendrier est à l’année 2047…
On peut donc supposer que le monde terrestre a radicalement changé ces 30 dernières années.

4) Une réflexion philosophique?

Je suis loin d’être vegan et d’être un type qui vous piège avec des slogans réducteurs du style « The Promised Neverland est le nouveau Attaque des Titans ».
Néanmoins, il me fait légèrement penser à Parasyte.
Une fois de plus, on a une Humanité (bon plusieurs gamins) menacés par des créatures qui représentent un « chaînon supérieur » sur la chaîne alimentaire.
Même le décor est très agroalimentaire.
Les enfants sont dévorés jeunes comme les agneaux (leurs peaux ou cerveaux seraient plus tendres?).
Comme les animaux, ils sont dans une prairie et dans une ferme/orphelinat là où « Maman » serait la fermière?
L’adoption serait l’envoi à l’abattoir? Je n’aborderai même pas les matricules qui leur sont donnés et encore moins où se trouve le traceur sur leur corps!
C’est un peu la version « Peter Pan » de Chicken Little!

5) Un huit-clos artistique

Promised Neverland, le huit clos.gif
« On ne sait pas ce qui nous attend au détour d’un couloir ou d’une discussion! »

Par delà les dessins très joyeux et très bien travaillé (les graphismes sont clairement au rendez vous), la musique mérite d’être citée aussi. Le moment choquant du premier épisode a cette particularité de jouer sur le silence, ce qui rend l’atmosphère encore plus pesante.
Un sacré combo artistique puisque si les dessins donnent vraiment l’impression d’avoir à des enfants, l’ambiance sonore renforce l’effet.
Je veux dire par là, que l’on ressent bien, aussi bien en terme de dessins, caméras, sons etc… que ce ne sont que des enfants face à des puissances obscures…

6) Des héros jeunes!

Je suis super content des héros. Vous voulez savoir pourquoi?
Car ce sont de vrais enfants! De véritables enfants.
Ce sont des enfants réalistes. Dans d’autres animes, ils auraient planté « Maman » (ce qui n’est pas impossible plus tard dans l’histoire) et se seraient enfuis.
Mais là, ils réfléchissent et sont morts de trouille…
C’est très prometteur car ils sont conscients de leurs faiblesses face aux adultes et encore plus face aux « démons ».
Ils doivent donc trouver un moyen mais surtout ils sont différents!
Norman est le plus intelligent, Ray le plus survivaliste et enfin Emma est la plus altruiste.
Saurons-t’ils fusionner leurs compétences pour survivre?

7) L’insouciance de l’enfance

Insouciance The Promised Neverland.png
« Si nos héros font semblant d’être insouciants, d’autres personnages commencent à ouvrir les yeux ou presque… »

Quand je vous disais que c’est un thriller haletant, c’est surtout pour l’ambiance pesante.
Cet anime, c’est un peu Resident Evil dans le monde de Yoshi/Kirby!
Nos héros doivent ne pas attirer l’attention des autres enfants et adultes, ce qui rend les autres personnages terriblement insouciants.
Et je trouve cela magnifique (Subarashi!) parce que derrière des couleurs, personnages pleins de joie se cache une terrible vérité. C’est en partie pour cela que je me suis fait avoir!
Prendre à contre-pied, ce n’est pas tous les mangas qui peuvent en dire autant!
Justement nos héros prennent à contre-pied l’insouciance de leurs camarades avec une idée de génie pour les entraîner en vu de l’évasion, sans que ces derniers ne se doutent de quelque chose!

8) Une saison de 12 épisodes

Je sais, cela peut sembler peu mais voilà ce que je suppose (et qui sait peut-être qu’un lecteur du manga pourra le confirmer):

  • La première saison dure 12 épisodes pour voir si l’anime va marcher
  • Mais par dessus tout, l’évasion de l’orphelinat aura lieu au 12ème épisode, ainsi si nos héros réussissent la seconde saison se déroulera en cavale!

Un détail qui a son importance, c’est le manga. Alors je le re-précise une fois de plus, lorsque je vous fais un « Top 10 des raisons de regarder … », cela peut s’adresser à propos de l’anime mais aussi du manga.
Lisez de temps en temps (et mettez vous à Sidonia No Kishi).
Le manga a dépassé les 9 tomes et continue de s’agrandir vitesse grand V… autant de support pour plusieurs autres saisons avec Emma, Ray et Norman!

9) Une alternance entre angoisse et insouciance

Krone vs Norman The Promised Neverland.gif
« Chaque interaction entre enfant et adulte est à double tranchant. Tel un iceberg, il y’a la surface et ce qu’il y’a sous l’eau… c’est si passionnant! »

Si vous êtes cardiaque, je vous déconseille cette oeuvre car elle est dotée de nombreux soubresauts scénaristiques.
Je salue vraiment Kaiu Shirai et Posuka Demizu, l’auteur et le dessinateur car il y’a des alternances entre les moments d’insouciance et d’angoisse qu’on ne sait plus comment réagir.
C’est renforcé par le fait que ce ne sont que de simples enfants donc chaque adulte représente quasiment une menace par sa simple présence.
Une simple partie peut tourner en thriller vu la course poursuite entre les héros et « leurs geôliers »

10) Une oeuvre originale

On tient quand même une véritable oeuvre originale:

  • Thriller cartoonesque
  • Des enfants sans pouvoirs ou « capacités secrètes« 
  • Une ferme humaine qui me rappelle Tales of Symphonia avec ces maudits Désians
  • Une Humanité envahie et collaboratrice face à des démons/extraterrestres qui ont décidé de garder des humains à leurs services et de se nourrir de ces derniers

Cela change un peu de « l’élu de la prophétie qui doit sauver la jeune vierge à forte doctrine et sauver le monde entier grâce à *insérez pouvoir, objet etc…* »!

Publicités

5 commentaires sur “Top 10 des raisons de regarder The Promised Neverland / Yakusoku no Neverland / 約束のネバーランド / Le Pays Imaginaire

  1. J’adore ton article!! Moi j’ai l’impression d’être la seule à retrouver du death note là-dedans.
    Elle les a éduqué, leur a tout appris, elle les connais par cœur, et ils vont devoir apprendre au-delà de ce qu’ils savent sans être chopés… C’est dur dur dur. Un combat de cerveauuuuuuuuuuuuuuu va naître!!!!! J’attends tous les jeudis 18h25 l’épisode xD

    • Je te remercie et merci encore de m’avoir poussé à donner sa chance à cet anime!
      Oui, Death Note est un excellent exemple si on pense a la relation entre Kira et L. « Sait-il que je sais qu’il sait que je sais? »
      Sachant que là, c’est pire, L et Kira ne se connaissaient pas avant, là c’est une « mère » contre ses « enfants » qui vivent sous le même toit!
      Leurs cerveaux vont être délicieux pour les démons ou surpasser celui de Jimmy Neutron!

  2. Ping : Mes chaînes musicales Youtube préférées⁸ – Daily Moogle

  3. Ping : Mon avis sur la première saison de The Promised Neverland/ Yakusoku No Neverland / 約束のネバーランド / Le pays imaginaire - Daily Moogle

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :