Top 10 des raisons de regarder The Orville

« Au 25ème siècle, la Terre fait partie de l’Union Planétaire : une civilisation étendue, avancée et surtout pacifique, possédant une flotte de 3000 navires. Parmi eux, Orville, un vaisseau spatial plus de toute fraîcheur, dirigé par l’officier Ed Mercer, déterminé à prouver sa valeur et à écrire un nouveau chapitre dans sa vie, épaulé par son équipage excentrique. Tous ensemble, ils vont vivre des aventures fascinantes et parfois dangereuses, rythmées par des relations personnelles tumultueuses. »

1) Star Trek

Star Trek est la première chose qui vous viendra en tête en regardant cette série. Elle reprends tous les éléments, aussi bien les costumes, la hiérarchie, les différentes races et même les vaisseaux sous différents noms et formes.

Mais on reconnait clairement l’inspiration Star Trek et c’est justement l’originalité de cette oeuvre car je n’ai quasiment jamais vu une série de sci-fi comique même si je connais une série de zombie nanardesque.

2) Ed Mercer

Cet homme est devenu capitaine, un an après leur divorce, son ex-femme l’ayant trompé avec un être reptilien ( qui semble être le descendant d’une reproduction entre un être humain et un poulpe ).
Malheureusement pour lui, son équipage est constitué de membres ayant chacun sa propre « tare » disons mais surtout son « bras droit » n’est autre que son ex-femme.

Je vous laisse imaginer l’ambiance et les réactions lorsque vous partez à l’exploration de la Galaxie avec votre ex… Surtout lorsque vous n’étiez pas le premier choix pour être capitaine…

3) L’USS Orville

Equipage Orville.jpg

Un vaisseau d’exploration de l’Union planétaire dont les missions semblent très variées pour autant.
On a en tous cas, une bonne centaine d’individus à l’intérieur et même si la série semblait s’attarder sur le capitaine et ses officiers, petit à petit, on découvre les membres de ce gigantesque vaisseau et leurs « grandes qualités ».

4) Les différentes espèces

Une adorable famille de l'Espace.gif

L’Union Planétaire semble disposer de différentes espèces en son sein et nous avons donc pour le moment:
– Des Humains.
– Des Morves? On ne sait pas leur nom mais ce sont des tas gélatineux jaune…
– Des Moclans, une espèce très sérieuse et qui ne comprends pas l’humour.
– Des Xelanyans, que je qualifierai de Saiyans. Ils proviennent d’une planète avec une gravité beaucoup plus puissante. Ils sont donc beaucoup plus forts, agiles etc… mais pas au niveau de Superman non plus.
– Des Kayloniens, qui ne sont rien que moins que des robots, enfin des formes de vie synthétiques et non biologiques qui considèrent les autres formes de vie comme inférieures.

Autant vous dire qu’avec autant d’espèces et de cultures différentes, ce ne sont pas les situations comiques qui risquent de manquer. Et encore, ils rencontreront d’autres espèces durant leurs missions.

5) Une critique de la société contemporaine

Orville USS.jpg

Malgré les différentes espèces et l’aspect purement comique de la série, il existe un petit facteur critique de la société actuelle.
On s’en rends compte dans un épisode où des personnages enfermés dans une sorte de zoo galactique comprends mieux la souffrance des animaux enfermés dans un zoo de nos jours…

Puis les personnages ont tous des caractères humains, allant du doute à l’arrogance, de l’empathie à l’individualisme etc… mais il est justement intéressant de les voir évoluer tous ensemble.
Néanmoins comme pour « Vice Principals« , l’humour est bien « gras ».

6) Les différentes planètes

USS ORVILLE.jpg

On remarque petit à petit que chaque planète voire même station n’a pas forcément le même style de vie. Je ne parle pas seulement de leurs objectifs comme la planète scientifique du premier épisode mais même de leur style de vie.

La série a un grand avantage, c’est de discerner les individus selon leurs espèces ainsi tous les Xelanyans ne seront pas les mêmes et auront leurs propres idées. Mine de rien, dans de nombreuses séries, les membres de la même espèces sont typiquement les mêmes alors que dans celle-ci, ce n’est pas vraiment le cas.

7) L’aspect comique

Vous n’allez pas forcément rigoler devant cette série pour deux raisons:

  • la première, c’est la connaissance que vous avez de Star Trek même si c’est loin d’être obligatoire, il y’a beaucoup de clins d’œil comiques à cette série, le vice étant poussée en reprenant certaines races emblématiques et en changeant légèrement le nom de leur race. Certains moments où des humains s’habituent à des pratiques aliens et vice versa.
  • la seconde: l’humour semble présent mais le scénario ne l’est pas encore ( pour le moment? ). C’est la problème, lorsque des séries comme Dark Matter sont des séries sérieuses de Sci-Fi mais dispose tout de même d’humour. Avoir un scénario et être drôle ne semblent plus être un problème même dans les films Star Trek.

Je vous conseille d’être au moins fan de space opéra sinon ça risque d’être difficile.

8) La Terre est présente

Mercson compagnie.png

Comme je le disais précédemment, dans l’un des épisodes, on découvre que le concept de « zoo » est considéré comme aberrant au 25ème siècle et cette série permet de découvrir une Humanité, 500 ans plus tard et je trouve cela remarquable.

Pourquoi? Ces derniers temps, les séries futuristes sont des dystopies, c’est à dire négatives sur le futur de l’Humanité. Avoir une utopie ( enfin, il reste des problèmes dans l’Union et en dehors ), ça change un peu et ça nous pousse même à imaginer un futur similaire.

Au passage, je vous rassure, les aventures sont loin de se dérouler uniquement sur l’USS Orville, on observe différentes contrées sur différentes planètes!

9) Les effets spéciaux

Alors, je suis mitigé, les effets spéciaux dans cette série sont spéciaux. Tout d’abord ce n’est pas une production de folie donc ne vous attendez pas à un budget de dingue.

Certains effets sont excellents mais d’autres laisse à désirer et risque de vous sortir de l’action.
Si c’était une série pure et dure de science-fiction, je mâcherai moins mes mots mais vu que c’est une série comique, je ferme un peu les yeux.

Une scène du premier épisode entre deux vaisseaux risque fortement de vous paraître irréalisable, un peu comme ce type jouant à Street Fighter II et appuyant sur toutes les touches, il fait n’importe quoi mais réussit à vous tuer avec Akuma… c’est la même chose.

10 ) Une seule saison pour le moment

A l’heure où je vous parle, seulement 4 épisodes sont disponibles mais tout porte à croire que si cette série réussit, on va obtenir une série sur le long terme qui va se moquer de Star Trek, de la société et de bien d’autres choses.

Publicités

4 commentaires sur “Top 10 des raisons de regarder The Orville

  1. Perso j’aime bien the orville!
    Faut être ouvert et pas se prendre la tête pour profiter de cette série qui l’air de rien fait certains clin d’oeil subtile, bon c’est clair, pas la plus part…
    Cette série à quand même un certain potentiel, reste à savoir si le réalisateur va suivre la bonne voie

    Aimé par 1 personne

  2. Effectivement, The Orville s’inspire beaucoup de Star Trek, mais je trouve que cette série se démarque avec ses personnages et son scénario. Bon, leur humour est un peu particulier, mais j’apprécie beaucoup.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, plus ils avancent et plus cela devient intéressant, je pense à leur critique de notre monde surtout dans un épisode où ils arrivent sur une planète très similaire à la Terre du XXIème siècle!

      J'aime

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :