[Article invité] Pourquoi aime-t’on les jeux de rôles?

Tout au long de l’article, on parle d’un jeu de rôle ( que l’on va abréger en JDR ) lambda et simple, il est impossible de traiter tous les types et les cas de JDR existants dans la mesure où la seule limite d’un JDR est l’imagination. Ceci est donc une petite introduction.

Jeux de rôle.png

Il arrive souvent de ne pas savoir quoi faire de notre temps, malgré la pile colossale de jeux que l’on possède. On se dit que l’on ne va pas refaire une x-ième fois un bon Final Fantasy histoire de revoir nos petits kupos adorés. C’est dans ces moments qu’on a besoin d’une occupation comme le Jeu De Rôle. Mais en quoi consiste un JDR et comment cela se joue ?

 

Le JDR est un jeu vous l’aurez compris, mais ce n’est pas n’importe quel type de jeux. C’est une approche complètement différente de tous les autres types auquel vous auriez pu jouer.
Il peut se pratiquer autant chez les petits que chez les grands. Passant d’un format papier à un format pc. Il faut savoir que le JDR est un jeu à la base fait sur papier et qui se joue avec des dés ( non pas Dédé le cochon ), inspiré de Dungeon & Dragon.
Il se compose du MJ ( pas Michael Jackson mais le maître du jeu ), qui aura créé un univers ou s’inspirera d’univers déjà existants, et des joueurs.
Ces joueurs devront suivre la trame établit par le MJ tout en interagissant avec cet univers et ses différents aspects. Les JDR en général, fonctionnent grâce à des interactions entre les capacités des personnages que sont les caractéristiques et le contenu de l’univers, que ce soit des créatures ou encore une porte ( certaines ont même des comptes Tinder de nos jours ).

Maitre de jeu.jpg

Tout commence par la plus importante des étapes car c’est celle qui va nous suivre tout le long de notre aventure: la création du personnage.
Tout bon JDR, offre la possibilité de créer des personnages propres à son univers ou alors de s’approprier des personnages préalablement fait par le MJ. Cette étape prend en général beaucoup de temps car on cherche forcément à faire le personnage optimal qui nous correspond le plus: tout le monde a cette envie de jouer ABARKBARK le terrible Orc grincheux dont sa caractéristique primaire est la force.
Mais ce qui est bien, c’est qu’en fonction du JDR, on peut se permettre des fantaisies que l’on ne peut pas faire de manière générale. Notre fameux ABARKBARK pourrait être un Charles-Euclide de la Montagne, Orc érudit, et ça pourrait tout de même fonctionner !
La seule limite au JDR est l’imagination, et le contenu du JDR.
Il y a donc une infinité de possibilité pour la création du personnage ! Bon, bien évidemment, après avoir passé deux heures sur la création de votre personnage, son histoire, ses caractéristiques et autre (*vécu*) on peut enfin se lancer dans l’histoire !

 

Races de Roleplay.png

L’aventure commence enfin, vous et vos camarades impatients, démarrez enfin le JDR. C’est à partir de ce moment là que tout bascule ! En effet, dès le début ça part mal ! Entre Machin qui pense être déjà surpuissant dès son niveau 1 ou alors Machine qui s’attarde à chercher des lapins dans la nature…
C’est pas tout de suite que vous allez vraiment pouvoir profiter du JDR. Il est donc important, dès le début, de se fixer des règles comme le fait d’écouter ses camarades et d’être un minimum concentré et sérieux, car oui, dans certain JDR une erreur peut-être fatale.
L’aventure dans un JDR est la composante principale du JDR avec la trame. Si les deux sont bien conçus alors, ce sont des heures et des heures de bonheur que vous allez passer à gambader dans les grottes ou sur la mer. Là encore, les types d’aventures peuvent différer selon les JDR mais de manière générale, il y a toujours un grosse intrigue autour de laquelle est construit plusieurs problèmes auquel sont ajoutés d’autre problèmes.

Par ailleurs, il est temps d’en venir à un point extrêmement important ! Les moments d’actions ! Que ce soit des combats ou des moments d’actions, c’est toujours à ces moments que le JDR prend tout son sens. Comme cela a été dit au début, le JDR se base sur les caractéristiques mais aussi sur les dés. Dans certains univers il y a des notions d’échecs critiques ou de réussites critiques. Et faire l’un des deux peut retourner des situations ! Je prends l’exemple d’un combat contre un boss ou alors négocier la paix avec un Roi.. Vous voyez où je veux en venir ? Non ? Imaginez que l’échec critique fait que votre action rate forcément ou prend une tournure absolument pas à votre avantage… C’est bon ?

Dés de la Mort
« Vous tentez de sauter par dessus une barrière, vous échouez et vous vous empalez les testicules. Votre aventure s’achève ici. »

Pour généraliser, l’aventure dans le JDR est parsemé de contenus et de situations qui peuvent changer en un claquement de doigts. Par conséquent c’est une histoire que l’on vivre auquel on ne peut pas forcément prévoir l’issue. Le contenu n’est pas exclusivement linéarisé comme dans des RPGs. Si vous voulez avoir un premier aperçu du JDR(sur pc), vous pouvez regarder la série Aventures sur la chaîne du Joueur du Grenier.

dc3a9s-de-la-vie.png
« Vous attaquez le dragon avec votre épée rouillée de chez LIDL! Il décède rapidement étant allergique au métal ( ou à LIDL, on ne saura jamais ). »

Pour conclure, le JDR est une apothéose de tout rêves de joueur de RPG. On suit les aventures de son personnage de manière plus intime et on est tout de suite beaucoup impliqué. Avec un bon groupe et un bon MJ, des sessions de JDR seront les plus belles heures de votre vie !

Et vous les kupos, avez-vous déjà joué à un JDR ou êtes-vous intéressés ?

 


« Falcon Kick! » – Sinbad

Hors de mon costume, vil scélérat! *lance un dé, obtient un 9999 et expulse Mogochon le Polochon de son costume*
Jouer un rôle, c’est bien mais ce n’est pas une raison pour prendre le mien!

Moogle costume.gif

Ahh, cela fait du bien d’avoir des dés pipés *remet son costume de Mog* dans ce genre de situation et aussi d’avoir des articles invités!
En effet, cet article a été écrit par un fan du Daily Moogle qui voulait partager avec vous, sa passion des Jeux de Rôles et souhaitait donc l’expliquer au plus grand nombre!

C’était l’article de Paul’O’Chon!

Publicités

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :