Mon avis sur Zelda – Breath of the Wild

Vous vous demandez certainement si la Switch mérite d’être achetée? Je l’ai acheté et je le ne regrettes pas loin de là mais je vous conseille si vous ne l’avez pas encore fait, d’attendre quelques temps qu’elle soit en vente avec un nouveau jeu ( et non Just Dance 4 ).
Je m’amuse en tous cas comme un fou! Surtout comme un pyromane mais c’est une autre histoire!

Je peux vous dire que ce Zelda sur Switch ( présent sur Wii U ) est juste hallucinant et je vais vous expliquer ce qui m’a marqué.

Après avoir parlé de mes opus préférés ( Ocarina of Time, Majora’s Mask et Twilight Princess qui sont clairement mon top 3 ), je ne vous cache pas que j’avais beaucoup d’attentes sur ce nouveau Zelda.

Le scénario nous permet de contrôler un Link dans une Hyrule où Ganon a remporté la victoire, il y’a 100 ans. Mais grâce à la princesse Zelda, il est resté enfermé au château d’Hyrule depuis un bon siècle. Je pourrais vous spoil l’histoire mais ce ne sera pas le cas ( dans cet article du moins ), le jeu est fabuleux car on observe réellement les vestiges du passé, chaque village à son histoire et on peut observer comment les survivants du cataclysme ayant eu lieu il y’a plusieurs générations se sont organisées.

Ainsi, chez les Sheikas, des traîtres ont rejoint la cause de Ganon ( suite à la défaite du Héros ) et ont formé le clan des Yigas et cela se traduit dans le jeu par des individus semblant normaux à première vue mais qui vous défieront dès que vous les croiserez.
L’histoire n’est pas aussi sombre que celle de Majora mais c’est loin d’être le paradis et je suis certain que la destinée de certains personnages vous attristera car contrairement à Link, elles n’ont pas eu autant de chances.
Au passage, c’est l’une des relations Link-Zelda les plus poussées que j’ai pu voir, on est loin de la princesse parlant peu ou inexistante de Twilight Princess. Ici, on peut observer une Zelda qui découvre Link et qui est elle aussi en proie à ses doutes et pensées.

Zelda.jpg
« L’évolution de la princesse Zelda, jalouse de Link et doutant d’elle même en véritable « réincarnation » d’Hylia est véritablement intéressante et offre une profondeur chez Zelda inexistante depuis Wind Waker. »

D’ailleurs le jeu permet de porter plusieurs set d’armures ce qui change énormément de l’habituelle tunique verte. Ainsi si on porte des sets, on gagne des bonus ce qui donne par exemple:

  • Set d’escalade: vitesse d’escalade +
  • Set sheikas: furtivité +
  • Set Zora: vitesse de nage +

Cela est déjà super mais sachez qu’il existe des grandes fées qui peuvent améliorer les statistiques de vos armures ainsi que leur bonus de set. Par exemple, le set sheikas qui offre beaucoup de furtivité, offre une vitesse de déplacement amélioré de 2 au second rang. Vous arrivez ainsi à « ramper » aussi vite que si vous marchiez = fufu suprême.

Tenue Gerudo.jpg
« D’autres tenues risquent de vous faire éclater de rire mais c’est un sacré clin d’oeil à un moment très comique de Final Fantasy VII avec Don Corneo, if you know what i mean! »

Le moteur graphique du jeu est terriblement réaliste, je ne vous cache pas que je suis devenu un véritable pyromane, tant le feu se propage réellement sur la végétation. On profite réellement des conditions environnementales en combat. Ainsi, on est plus furtif de nuit et lorsqu’il pleut, une véritable aubaine! Je ne m’attendais pas à pouvoir jouer autant camouflé dans un Zelda.
Et c’est justement là, l’une des clés de la réussite de ce jeu, un peu comme les bons Hitmans. On peut faire ce que l’on veut, de la manière que l’on souhaite.

Pour une même zone, on peut la survoler et l’éviter, comme éliminer subtilement les adversaires tel un Sheikas ou au contraire attaquer tel un bourrin ou encore mieux, attendre un orage et utiliser les objets métalliques comme para-tonnerre et faire « danser nos ennemis » jusqu’à la mort.
Même les armes sont différentes! On a une variété de folie! Des armes à une ou deux mains qui peuvent être de métal comme de glace ou électrique, nos armes de bois peuvent être de feu, des boomerangs, des baguettes ( avec divers éléments ), des arcs qui tirent plusieurs projectiles d’un coup ou permettent de snipper, des boucliers de folie qui peuvent même renvoyer des rayons lasers! 
C’est la fête surtout avec le fait que certains armes ont un avantage sur d’autres, ainsi l’espadon à deux mains peut désarmer un bouclier adverse, le bouclier arrête les flèches ou permet de contrer etc…

Poules dans Zelda.png
« L’un de mes rares regrets est que les poules, contrairement aux anciens opus, ne nous attaquent pas jusqu’à ce que mort s’en suive lorsqu’on leur cause des dégâts… elles nous font perdre quelques cœurs et se calment d’elles mêmes… »

Le jeu est tellement poussé que certains NPCs, monstres, créatures, quêtes etc… ne sont possibles qu’a certains moments de la journée ou durant certains événements météorologiques. C’est clairement skyrim-esque ( surtout que je trouve les chevaux plus intelligents dans Zelda ). Dois je parler des Korogus qui se cachent absolument partout? Pierre, arbres, énigmes etc… et dont les noix s’échangent avec Noia ( hahaha… ) permettant d’obtenir encore plus d’emplacements d’armes/arcs et boucliers.

Ce jeu qui sort des sentiers battus ( des bois perdus ) nous pousse aussi à faire du business, fini les rubis à gogo, on doit apprendre à commercer et revendre ce que l’on a chassé, trouvé, récolté. Il existe aussi un paquet de mini-jeux et je laisse les plus braves d’entre vous découvrir par eux mêmes, les joies du gorogolf aka le meilleur jeu de tous les temps ( forcément, car c’est goron! ).
De plus, il existe des ingrédients locaux à chaque région, poussant ainsi Link a se promener et à créer de meilleurs objets.

Link sur Epona.jpg
« C’est un véritable plaisir d’arpenter les nombreuses régions d’Hyrule sur sa monture et de défier quelques meutes de monstres! Sachant que ces derniers peuvent être des cavaliers émérites qui vous offriront du fil à retordre! »

Car oui, on peut crafter de nombreux plats ( je compte faire un article recensant le maximum de plats possible à l’avenir ) ainsi que des remèdes. Ils sont loin de ne donner que des cœurs, ils peuvent offrir les bonus suivants:

  • Résistance ( froid, chaud )
  • Augmenter ( défense, attaque, vitesse de déplacement, nombre de cœurs maximum )

Et encore je n’aborde pas tous mais c’est un véritable plaisir de cuisiner, on se découvre des qualités de chef cuistot voire même d’alchimiste. Puis c’est sans compter sur les nombreux plats que l’on peut griller ou congeler. 

On parle de Bomberman mais notre tablette sheikah nous offre des modules de folie:

  • Bombes: rondes ou carrées qui sont illimités ( on a un cooldown pour les réutiliser de quelques secondes )
  • Cryonis: aka plateformes à gogo sur l’eau mais aussi un excellent moyen de créer de véritables plateformes si vous utiliser d’autres objets ( utile pour remonter les cascades sans la tenue zora ).
  • Cinetis: non ce n’est pas Cinesix mais la possibilité de stopper le temps d’un objet ( et donc d’ejecter un arbre au loin en tapant dedans et en montant dessus à la Taopaipai ) ou encore de stopper un ennemi! Oui oui, même un boss ( celui de la créature maléfique du domaine Zora l’a subit dans ma partie ).
  • Album photo: Pokemon Snap 2.0 car vous devez prendre en photo tous les consommables, armes, arcs, boucliers, ennemis et même objets!
Korogu.jpg
« Ce jeu peut même vous accompagner dans les transports, au boulot, en pause ( et même aux WC pour les moins hygiéniques d’entre vous ) et c’est un véritable plaisir! Je vous conseille quand même de prendre une housse de protection et de faire attention! »

Vous avez donc un scénario complet agrémenté de combats uniques et qui vous pousseront à vite vous adapter aux mouvements de vos adversaires ainsi que forces et faiblesses ( un bouclier en bois partira vite en fumée face à une arme en feu ), des centaines de plats à découvrir ainsi que des Korogus ( aka les meilleurs joueurs de cache cache au monde ), des régions avec de nombreuses grottes, cachettes, trésors etc… dans un univers avec une véritable logique physique et des graphismes à couper le souffle ( accompagnée d’une sacrée bande son )!

En bref, les Kupos, ce n’est pas pour rien que ce jeu est noté 20/20 dans de nombreux magazines de jeux vidéos! Peut être bien qu’il mériterait de rejoindre votre collection de jeux ( voire vous pousser à acheter la Switch )!

Même si je ne vous cache pas que faute de faire l’Histoire, je me contente de tous visiter et de tout décimer! Ce jeu offre l’envie de jouer, on a réellement envie de se laisser pousser par la rivière, de jouer au Robinson Crusoe sur une ile perdue au large, d’infiltrer un campement ennemi, de fouiller des ruines, de se cuisiner un petit plat sur notre feu de camp grâce à notre fagot de bois + silex…

Bref de se laisser pousser par le souffle de l’aventure sauvage, le Breath of the Wild!

Hyrule a besoin de vous.jpg

Publicités

3 commentaires sur “Mon avis sur Zelda – Breath of the Wild

  1. Ping : La Nuit des Blogs – Daily Moogle

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :