Top 10 des raisons de regarder Onihei Hankachō

« Époque d’Edo (1603 – 1868). Heizō Hasegawa est un jeune guerrier, doublé d’un enquêteur, qui traque crimes et vices à travers le pays.
Sa mission est d’assurer la paix dans la région contre les divers criminels.
Surnommé Onihei (Heizo le démon), Heizo n’hésite pas à se salir les mains pour parvenir à ses fins ainsi que d’utiliser des criminels repentis pour résoudre des affaires difficiles. » – Adkami

Enfin un anime sérieux avec de grands et honorables samouraïs! Fini les « japoniaiseries » et bonjour au Bushido!

1) C’est réaliste!

Fini les personnages ayant des yeux de fous, des cheveux multicolores et étant capables de faire des bonds de 30 mètres. On a enfin le droit à des personnages humains, bons et mauvais qui vivent simplement. C’est même un peu « historique » car on observe un peu l’organisation de la société japonaise durant l’époque d’Edo. On est dans du réel et non de l’irréel comme Gintama.

Si le scénario et les combats sont réalistes, cette impression est clairement renforcée par le travail artistique.

2) Les graphismes sont intéressants.

Heizo et sa famille.jpg

Les personnages ne sont pas totalement typés asiatiques, il suffit de voir pour cela les yeux d’Heizo. Mais ils sont plutôt réalistes et surtout bien dessinés, la qualité graphique donne l’impression de voir un tableau de l’époque d’Edo. J’apprécie cela car mine de rien, on en apprends très peu sur le Japon via les mangas. Voici donc un moyen de rendre hommage à une période phare au Pays du Soleil Levant.

Bien entendu, cela n’empêchera pas que certains méchants semblent être des descendants d’ogres, physiquement parlant!

3) Heizō Hasegawa!

Il est le héros principal et surtout le chef de la police et des incendies ( intéressant de découvrir que policier = pompier auparavant au Japon ) d’Edo, qui n’est que l’ancien nom de l’actuelle ville de Tokyo.
Il me fait un peu penser à John Smith dans The Man in the High Castle.
C’est un homme de conviction, qui a adopté la fille d’un voleur qu’il avait attrapé ( je présume que cette histoire retombera sur le tapis ).

Dans le premier épisode, on découvre vite qu’il n’est pas contre la torture sur les prisonniers. Est un réel justicier ou juste un homme assouvissant ses pulsions? Nous le découvrirons vite sachant qu’Onihei signifie Heizo le démon…

4) La police d’Edo!

Filature Onihei.jpg
« Le type au chapeau n’est pas un paysan mais un policier prenant en filature un criminel! »

Hasegawa est accompagné par de nombreux acolytes qui l’assistent aussi bien dans ses enquêtes que dans ses combats. Ils ne sont pas mis de côté puisque l’on peut voir leurs discussions en l’absence d’Heizo ainsi que leurs actions comme leurs filatures de criminels.
On se rendra vite compte qu’ils lui sont dévoués corps et âmes.

Seront ils toujours fidèles? Lui même ne les trahira t’ils pas ou ne les utilisera t’il pas pour ses propres intérêts?

5) Détective Conan!

Fini les Phoenix Wright, on a affaire à des enquêtes sérieuses qui impliquent des alibis communs, des preuves ( à une époque où l’usage de l’adn ou des empreintes digitales n’existaient pas ), des témoignages.
L’épisode 1 n’est pas une affaire exceptionnelle mais cela permet juste à Heizo d’obtenir un nouvel acolyte doté de compétences intéressantes.

Si Detective Conan, nous permet de voir des résolutions d’affaires dignes de Sherlock Holmes dans les années 90’s, Onihei Hankacho nous offre une simulation des enquêtes japonaises par le passé.

6) Samouraïs (pas la sauce, abruti)!

Combat Onihei.jpg
« Par dessus la troisième corde! »

Les combats sont violents, quelque peu irréalistes mais on reste dans l’humainement possible sachant que les samouraïs pouvaient décapiter d’un seul coup bien placé. On aura donc droit à des duels singuliers, des escarmouches de groupe, peut être même une bataille ou deux si nous sommes fous. Je présume aussi que certains adversaires seront aussi perfides que des ninjas, ce qui nous offrira certains affrontements inattendus.

7) Kumehachi

Il est le voleur rencontré durant le premier épisode et il sera d’une importance capitale dans la résolution de l’affaire y ayant lieu. C’est un voleur doté d’un mantra:

  1. Tu ne tueras point
  2. Tu ne voleras point aux pauvres
  3. Tu ne violeras point

Respectera t’il un tel code d’honneur? Quelle sera sa relation avec Hasegawa? Un personnage sur lequel l’histoire est autant centrée dans un épisode ne peut qu’avoir un rôle important à l’avenir!

Rejoindra t’il la police d’Edo? Sera t’il le seul criminel repenti à choisir de servir la justice grâce au charisme d’Heizo Hasegawa.

8) C’est l’adaptation d’une oeuvre originale!

Série Onihei.jpg
« Le même regard que certains pères de famille, le soir de la réunion parents/profs. »

Mais en plus, c’est aussi une série qui a été tournée de 1989 à 2001, soit 12 années de tournage! Je vous laisse donc deviner le nombre d’enquêtes, de personnages, de lieux etc… Si notre anime marche bien, il ne sera pas du tout difficile pour nos mangakas de faire de nombreuses saisons vu que la série en soi sera déjà une énorme source d’inspiration.
Je ne pense pas que ce sera un simple « copier-coller » mais je me doute bien que cela sera un excellent support pour d’excellents arcs.

9) 13 épisodes!

Si vous cherchez un anime rapide, c’est peut être le vôtre mais je crains qu’avec l’OAV qui sortira début février 2017 et la possibilité que cet anime s’étale sur plusieurs saisons ( cf le point précédent ), il se peut qu’il devienne une longue épopée.
Rien ne vous empêchera de regarder la première saison pour vous donner une petite idée de cette adaptation et surtout du style de vie « tokyoïte », il y’a quelques siècles.

10) Un excellent anime de la cuvée 2017!

Un anime sérieux, graphiquement réaliste et joli, qui nous enseigne le style de vie d’Edo ainsi que les résolutions d’enquête à une époque où les « polices scientifiques » n’existaient point. Qui nous offre des combats réalistes opposants des hommes s’entraînant depuis leur tendre enfance mais séparés par des points de vue différents.
Onihei est loin d’être une sorte de super détective implacable et quasiment « mécanique », il reste faillible car humain. Rien qu’au premier épisode, il prends un risque énorme pour sa carrière voire sa vie.
Même si cela garde un côté bon enfant, j’apprécie bien le « sérieux » et le « réalisme » de cette adaptation qui pense malgré tout à nous montrer quelques moments d’Heizo avec sa famille, histoire de nous rappeler qu’il ne reste qu’un homme après tout.

Publicités

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :