Legend of Dragoon

Voilà un RPG très ancien ( PS1 ) qui mériterait très clairement d’avoir le droit à son remake HD. Un jeu qui comme Grandia font partie de ces RPGs méconnus du grand public alors que ce sont de véritables pépites scénaristiques. Si Grandia aura eu le droit à une suite insatisfaisante ( plusieurs jeux ), Legend of Dragoon est le seul et l’unique de sa lignée.
Donc si en plus vous aimez les Power Rangers, je vous conseille de lire la suite.

dart-le-dragoonL’histoire du jeu nous permet de contrôler le jeune Dart qui rentre dans son village natal et ne trouve que chaos et désolation. Son amie d’enfance a été kidnappée et ce dernier décide donc d’aller la sauver.
Scénario simpliste digne d’un Mario? Presque! Ce jeu est très linéaire mais il dispose d’un excellent scénario qui dure pas moins de 4 cds! L’un des rares RPG crée et développé par SONY. C’est assez rare donc cela mérite d’être souligné ( surtout pour une fois qu’ils ne font pas à appel à Squaresoft ou Enix ).

Le jeu est certes linéaire mais vu la longueur de son scénario, il peut clairement se permettre de quêtes annexes qui servent dans certains jeux comme « allongement de la durée de jeu ». Ce jeu, contrairement à nous et nos rédactions en Français, n’a pas besoin  » d’écrire en gros pour remplir la copie double ».

Disons juste que le sauvetage de Shana ( l’amie d’enfance ) n’est que le premier domino d’une très longue histoire prenant ses origines, il y’a 11 000 de cela.
En effet, les Humains étaient les esclaves des Voliens ( des humanoïdes qui ont des ailes « naturelles » ) ce qui a provoqué une grande guerre entre ces derniers et les Hommes qui étaient dirigés par les Dragoons, des humains disposant d’armures spéciales ( imprégnés d’âmes de dragons ). Go go Power Rangers!

Ce jeu dispose d’un scénario encore plus profond que j’expliquerai plus tard mais revenons au jeu en soi. Il dispose tout d’abord de graphismes que je qualifierai d’entre FF7-FF8. Ce n’est pas aussi lisse et « réaliste » que FFVIII mais c’est déjà moins « cubique » que FFVII.

De plus les combats sont terriblement nerveux pour l’époque. Certes, c’était bel et bien du tour par tout mais cela nécessitait d’enchaîner des combos en appuyant sur la bonne touche au bon moment ( infligeant plus de coups et de dégâts ). Alors autant au début, les petits combos à 3 coups, c’est rapide et sympa autant quand la liste commence à s’allonger, il faut commencer à s’accrocher!

Dur de ne pas spoiler mais sachez que ce jeu a clairement sa place dans ce que je nommerai l’âge d’or du RPG ( FFVII-FFIX ) et qu’il n’avait pas à baisser les yeux devant la grande saga des Final Fantasy. Je pense même que s’il avait plus de marketing et de fonds commerciaux, il aurait pu largement se forger une plus grande place au soleil. Oui, le jeu a même une mort qui marquera toute une génération comme dans FFVII ( même plusieurs mais c’est une autre histoire ).
Peut être même devrais je parler d’âge d’or du J-RPG! Avant que les héros deviennent juvéniles et les scénarios puérils?

En tous cas, contrairement à certains personnages de DBZ qui n’ont qu’une « utilité » et deviennent « inutiles », les personnages de LoD sont non seulement sympathiques mais aussi attachants. Cela s’applique aussi bien aux personnages principaux que secondaires.

Lavitz.jpg

Et surtout si nos héros peuvent utiliser à nouveau les « armures des Dragoons », c’est peut être parce que la menace qui planait auparavant sur le monde n’a pas disparue… Et on se rendra vite compte que certains des premiers Dragoons sont bel et bien reliés avec certains de nos héros contemporains!

D’ailleurs si plus tard, on nous révèle leurs véritables identités et liens entre eux, je suis assez déçu que nous n’ayons jamais eu un Legend of Dragoon II relatant leurs vies, aussi bien leurs périodes en tant qu’esclaves sous les Voliens que leur campagne du Dragon pour vaincre une bonne fois pour toutes, leurs ennemis ailés.

Premiers Dragoons.jpg

Le méchant de ce jeu mériterait clairement sa place dans les classements des « Top 10 des meilleurs méchants de RPG » car il me fait terriblement penser au « Wiseman » de Baten Kaitos Origin ( enfin, je devrais dire l’inverse vu que LoD est plus ancien que BKO ). Il est clairement ce genre de vipère capable d’attendre patiemment que son heure vienne.

Je vous rassure, les Voliens sont loin d’être une race maléfique, la sœur même du méchant en étant la preuve.

SPOILER: Melbu Frahma était le chef des Voliens, lorsqu’il perdit de justesse son combat contre le chef des Humains, il maudit ce dernier et le pétrifia à jamais.
11000 ans plus tard, cet humain retrouva sa liberté et décida de fonder à nouveau une famille. Sauf que ce village fût attaqué par un « monstre », ce héros décida donc de redevenir un Dragoon sauf que Melbu avait lancer une malédiction lui permettant de prendre contrôle de ce dernier s’il décidait de se re-Dragooniser.

Sauf que ce héros est le père d’un des héros, que le « monstre » n’en est pas vraiment un et est vieux de 11000 ans et que Shana, comme toute héroïne de JRPG a une destinée hors du commun ( enfin tous les 108 ans disons ).

Rose.jpg

Sauf que vous ne découvrirez pas ce que j’ai dis dans le spoiler tout de suite et que le jeu vous donnera l’impression d’être impliqué dans un conflit entre deux royaumes alors que la situation est bien plus complexe et ancienne que cela. Mais je préfère vous laisser les « joies de la découverte » tant le scénario est prenant et intéressant!

Mon coup de cœur ira néanmoins à Rose, qui me faisait penser à Lenneth de Valkyrie Profile. Il faut croire qu’elle partagera aussi une destinée tragique ( ou pas ) mais non seulement le caractère du personnage m’a toujours impressionné mais c’est surtout pour son amour qu’elle m’aura marquée, un amour éternel ( mais absolument pas niais )… mais je n’en dirais pas plus! Un personnage très féminin mais très très éloigné de la « princesse en détresse ».

Rose la Dragoon.jpg

J’ai toujours eu un faible pour ces jeux qui évoluaient avec vous en vous proposant une intrigue pas forcément « dingue » mais qui petit à petit se complexifiait aussi bien sur le scénario, les combats et les relations entre les différents personnages.

Je terminerai donc cet article sur une note musicale car oui Legend of Dragoon dispose non seulement d’un gameplay impulsif mais de musiques réellement prenantes. Si le jeu vous donnait envie de vous impliquer via son scénario et ses combats, ses Osts elles, vous donnaient l’impression de vivre ce à quoi vous jouiez.

 

Publicités

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :