Banjo et Kazooie

Le titre peut sembler être une histoire loufoque d’un homme en état d’ébriété et pourtant c’est le nom d’un jeu de plateforme sur N64 qui aurait pu être ( voir même l’est? ) le meilleur jeu de plateformes de tous les temps si Mario 64 n’avait pas existé!
Un jeu clairement sous estimé et pourtant il est une sorte de fou rire condensé en 64bits!

Le jeu nous permet de contrôler Banjo ( un ours ) et Kazooie ( un volatile non identifié et qui vit sur le dos de Banjo, dans son sac je vous rassure ) qui parte sauver la sœur du premier de l’infâme Gruntilda!
Cette dernière, par jalousie et par pure envie, souhaite voler la « jeunesse et la beauté » de la petite sœur de Banjo pour devenir la plus ravissante créature du coin.

L’histoire qui semble simple ( pas autant que notre plombier préféré qui doit sauver la plus sympa des princesses ) nous permet ainsi de rencontrer des personnages haut en couleur et de traverser des mondes de folie!

banjo-et-kazooie
Un beau dessin qui illustre clairement la relation entre les deux personnages même si elle est beaucoup plus conflictuelle et comique!

Le jeu permet d’avoir accès aux compétences de ce personnages deux en un, si Banjo peut marcher, courir, mettre des coups de paluches etc… Kazooie, elle peut mettre des coups de bec, nous faire flotter quelques instants ( primordial durant les séquences de saut ) et surtout nous faire rire avec ses commentaires acerbes.
L’une des cartouches de la N64 qui m’a permis d’avoir une enfance dorée!

Ce jeu dispose de moments de pure rigolade entre différents personnages:

  • Gruntilda qui semble nous observer et commenter nos faits et gestes avec des ricanements inoubliables!
  • Sa sœur Brentilda qui nous apprends qu’elle portait des couches et autres dossiers compromettants ( oui sa sœur est une fée! ).
  • Mumbo, le chaman ( vaudou? il dispose de grisgris donc peut être pas ) qui nous transforme dans chaque monde ( en abeille, machine à laver qui lance des slips sales, citrouille ). Une séquence qui vous rappellera les « zinzins de l’espace ».
  • Bottles, cette bonne vieille taupe binoclarde qui fait un bruit trop choupi lorsqu’elle parle ( c’est un monsieur ) et il nous apprends tous les mouvements du jeu ainsi que les nouveaux que l’on acquiert dans les niveaux!

SPOIL ALERT:D’ailleurs au début du second opus, il décède ce qui énerve nos héros qui décide de partir le venger! Mais il sera ressusciter à la fin ( Gruntilda, morte dans le premier opus, trouve que le meilleur moyen de revenir à la vie et de voler l’énergie vitale des vivants avec ses cousines les sorcières ).

 

Donc si jamais Gruntilda venait à gagner ( bref que vous subissiez un Game Over ), vous assistiez à cette cinématique et vous pouviez voir Gruntilda sur son 31! Certains joueurs devaient se demander s’ils avaient vraiment perdu vu le résultat ( et ce coquin de Mumbo ne perdait pas de temps! ).

Rareware, les développeurs du jeu ont toujours créer des jeux très comiques ( Conker par exemple, l’écureuil fou ) au point qu’on peut tout de même rencontrer les WCs de la méchante, ces WCs!

Ce n’estpas toujours un humour « pipi-caca » loin de là, c’est juste un jeu très comique où les héros découvrent un peu tout le « royaume » de Gruntilda et se rendent compte qu’ils sont loin d’être les seules victimes. Je dirais même que le jeu dispose d’un double humour, vous savez un peu comme les Disney.
Certaines choses vous feront rire petit tandis que d’autres que vous ne compreniez pas forcément vous feront rire une fois plus âgé!

Ce jeu nous apprenait à gérer nos munitions:

  • les œufs de Kazooie en munitions pour tirer
  • les plumes rouges pour voler
  • les plumes dorées pour une seconde d’invincibilité par plume
Bonne époque.jpg
La bonne époque du jeu vidéo ou alors une image figée de mon enfance…

Sans compter que l’on devait gagner des notes de musiques ( en les ramassant ), gagner des pièces de puzzle ( l’équivalent des étoiles dans Mario ) et sauver les Jinjo!

Pourquoi sauver ces derniers, excepté par gentillesse? A ma grande surprise, si on les sauvait, durant le combat contre le boss final, ces derniers nous permettait de faire appel au Jinjonator!

Jinjonator.jpg
Pas besoin de faire un dessin, je pense!

Le jeu était loin d’être répétitif, on devait aider des personnages très très étranges, des pirates qui pleurent, faire une course de luge contre un ours polaire, laver les dents d’un gigantesque poisson… coté imagination, Rare n’a pas a rougir!

Graphiquement, le jeu n’a pas a rougir, je vais surement me moquer des fans de la Playstation mais entre l’excellente caméra de Banjo et Kazooie et celle atteinte de Parkinson dans Tomb Raider, mon choix est déjà fait!
Sans compter, les mondes merveilleux que l’on découvre et surtout que l’on souhaite explorer de fond en comble pour visiter et découvrir le décor, les personnages loufoques et les mini jeux de folie!

Musicalement, c’est juste somptueux, écoutez donc cet extrait du monde du désert avec Gobi ( le chameau ou le dromadaire? )

Le jeu est excellent aussi bien sur sa trame scénaristique, sur ses personnages, ses musiques, ses décors et surtout l’humour qui saupoudre le tout! Dans combien de jeux, vous rencontrez un livre de « cheat » s’appelant Cheatos dedans?!

C’est littéralement le livre de sort de Gruntilda et il peut vous livrer des cheats ( munitions illimitées, plumes rouges illimitées et plumes jaunes illimitées ) en échange de défis qui sont loin d’être simple à trouver à faire! Ainsi, celui ou celle voulant tricher devra le mériter!

Même le personnage ne sort pas de nul part et reste crédible avec le scénario! Le plus puissant livre de sort de la plus puissante des sorcières! Quel jeu dispose de ce genre de détail? Aucun!

10 mondes de folie.png
10 mondes de folie vous attendent avec des personnages haut en couleur!

C’est d’ailleurs le jeu préféré de ma mère!
Et encore, un jour, je parlerai de sa suite, Banjo Tooie qui arrive à dépasser ce niveau et aller encore plus haut!
Si Mario 64 a clairement été un pilier, si ce n’est un jeu charnier de l’industrie vidéoludique, Banjo je pense le surpasse car il arrive à manier le même niveau en terme de plateformes tout en étant comique. Disons que les plateformes sont loin d’être les seules choses tordues dans l’univers de Banjo et Kazooie!

Mon seul regret, excepté que Rare ait déconné et qu’une suite soit sortie sur Xbox avec des véhicules… c’est qu’ils ne soient pas présent dans au moins un jeu SuperSmashBros mais bon, il n’est jamais trop tard!

Banjo Kazooie SuperSmashBros.png

Bref, ça me donne juste envie de rallumer ma N64 et de relancer une partie!

 

Publicités

12 commentaires sur “Banjo et Kazooie

  1. Ping : Classement alphabétique des articles – Daily Moogle

  2. Tu as raison quand tu dis « le meilleur jeu de plateformes de tous les temps si Mario 64 n’avait pas existé ». C’est entièrement vrai ! Mais je ne pense que ce jeu ait été sous-estimé, bien au contraire ! Personnellement, je ne connais personne qui n’ait pas aimé ce jeu, un jeu multi-générationnel et bien au-delà !

    Aimé par 1 personne

    • J’y jouais avec ma mère quand j’étais petit et elle jouait bien! On a terminé le jeu et tout!
      Donc j’avais peur que la « charge émotionnelle » me rende un peu subjectif mais on l’est forcément pour un bon jeu comme celui là! =)

      J'aime

  3. Ahhh le premier Banjo&Kazooie ! J’ai le même parcours de gameur que toi, j’y jouais avec ma mère à l’époque et on l’avait adoré. Il est dans notre top 3 de la console avec Mario 64 et Ocarina of Time.

    Il ne reste plus qu’à attendre Yooka Laylee l’année prochaine pour assouvir la fibre nostalgique. 🙂

    Aimé par 1 personne

      • Pour Yooka Laylee ce sont des anciens de chez Rare qui sont partis ouvrir un studio indépendant pour faire le successeur spirituel de Banjo&Kazooie. J’avais écrit un article sur la démo disponible pour les backers kickstarter si ça t’intéresse. Prévu pour le premier trimestre de l’année prochaine 🙂

        Ma mère était une grosse joueuse à cette époque, on a jouer ensemble à la megadrive puis à la Nintendo 64. C’était le bon temps comme tu dis. 🙂

        Aimé par 1 personne

  4. Ping : Jet Force Gemini – Daily Moogle

  5. Ping : Le Staff du DailyMoogle – Daily Moogle

  6. Ping : Banjo Tooie – Daily Moogle

  7. Ping : Chameleon Twist – Daily Moogle

  8. Ping : Interview d’Emilie Gauvin, cosplayeuse – Daily Moogle

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :