Guardian’s Crusade

 

Ce jeu, je m’en souviens, petit j’avais vu le boitier et je voulais y jouer mais personne ne le vendait. C’est vraiment un jour par pur hasard que je suis tombé dessus ( comme Grandia à 10euros, faudra que je parle de lui aussi, un de ces jours ) dans un magasin de jeux *observe une minute de silence pour les anciens magasins de jeux de l’époque, avant que Micromania prenne le monopole*.

Ce jeu est sorti en France en Avril 1998, ce qui graphiquement est assez gênant car à la même époque on avait Final Fantasy 8 qui sortait en 1999 en France. Mais encore une fois, si vous recherchez une ode aux graphismes somptueux ( mais étant des coquilles vides comme bien des rpg contemporains ), passez votre chemin dès à présent ! Car oui malgré ses graphismes, ce jeu est une petite pépite, je dirais même qu’il est parfait pour « l’initiation » d’un enfant aux rpg. Voila d’ailleurs un speedrun ( faut croire qu’il n’existe aucun jeu qui ne soit speedrunné ) pour que vous ayez une petite idée sur les graphismes ( aussi bien en ville qu’en combat ).

« Manque plus qu’un speedrun sur Adibou » – Une amie bridée de l’auteur

L’histoire du jeu commence par une fée qui réveille le héros ( Zelda Ocarina of Time ? ) qui se nomme Paladin. Bon vous pouvez choisir son nom, je vous rassure. Le héros se réveille donc à une heure matinale, midi … pour rejoindre le maire du village qui l’attends ( ahhh ces fonctionnaires, je vous jure ! ). Le maire nous donne une lettre à donner à son confrère, le maire Kalan de San Claria, ni une ni deux, notre mini Olivier Besancenot se lance donc sur cette quête. Les deux villages semblent avoir des soucis avec les légumes ( comme nos agriculteurs actuellement ) pour le village d’Orgo ( celui du héros ) et un soucis de poissons pour celui San Claria, les gens se demandent si ce n’est pas une malédiction ou un problème plus complexe.

Très rapidement le jeu se lance donc, pas besoin de tutoriel durant plusieurs minutes ou autre. Un excellent point que je dois recouper avec d’autres points. Ce jeu est l’un des très rares jeux, surtout à cette époque, à adopter une seule carte mondiale. Pour que vous compreniez, dans les Final Fantasy ( jusqu’au 10 sur ps2 ), le héros se déplaçait sur une mappemonde entre les différents lieux du monde. La, c’est différent, c’est comme dans Final Fantasy X, vous devez vous déplacer à travers des forets ou autres tel un Zelda pour accéder à votre destination.

D’ailleurs, contrairement aux FF antérieurs à FFX, les combats ne sont pas aléatoires, vous pouvez éviter les monstres comme dans un Grandia ou Tales of Symphonia. Le système de combat quand à lui est très simple, un système de tour par tour avec des options très basiques au début. La marche du héros lorsqu’il court me fait toujours penser à un Gundam ( bon, il porte une armure mais un coté Mecha ressort pour moi ).

Maire Cyclope« C’est pas la fin des haricots ! » – Un maire clairvoyant

Le héros arrive donc à San Claria. Un détail qui m’avait toujours étonné petit, c’est que le village est un village de cyclopes mais le héros ( qui semble être deja venu et connu par les locaux ) n’est pas du tout choqué, il est sans aucune pression. La fée qui nous accompagne, Néhani est très sympathique ou très chiante selon les gouts mais elle à toujours son grain de sel à partager durant l’aventure, ce qui est très comique parfois surtout dans les merveilleux moments où l’on fouille un peu chez les gens dans les rpg ( la passivité des gens devant des inconnus fouillant chez eux, me fera toujours sourire ).

Le maire Kalan nous rassure et le héros décide de rentrer chez lui, rassurer son propre maire. Le retour se passe sans aucun soucis mais une fois presque arrivé chez lui, le héros tombe sur une créature rose qui ressemble un peu à un cochon ( pas très halal, n’est ce pas ). Le temps de s’adresser à cette créature, nous avons affaire à un vieillard qui s’adresse à nous.

Mec chelou« J’ai vu la même chose à Roswell en 1951 ! » – Un ami de l’auteur avec des dreadlocks rouges

Ce vieillard nous demande de faire une livraison ( le jeu était sponsorisé par Colissimo ou quoi ? ) et de ramener cette créature à sa maman dans la « Tour Dieu » sinon les ténèbres s’abattront sur ce monde … et il disparait au calme sans nous préciser où est cette tour, sans l’amener lui même ou nous expliquer ce qu’est cette créature et pourquoi les ténèbres s’abattraient sur le monde si on échoue. Limite le bourré du village vous tiendrait le même discours.

D’ailleurs lorsqu’on raconte cette histoire à notre maire, même lui est très peu convaincu de la véracité des faits et pense même que le héros à été empoisonné et à fait un mauvais rêve. Le problème, c’est que la créature rose est toujours la et n’est pas une illusion. Sans compter notre amie la fée, qui elle aussi à tout vu ou à tout bu. D’ailleurs la créature s’attire les foudres du village puisque les gens commencent à penser que la malédiction sur les récoltes de légumes est du à la présence du petit cochonnet. Le maire demande donc au héros de se débarrasser du petit cochon.

DrogueEt c’est la que commence réellement l’histoire car le héros abandonne la créature rose dans la « Grotte de la Peur » avec déjà quelques remords et décide de revenir le voir, le lendemain ( bonjour les allers-retours et les nombreux combats ). Il découvrira une tribu pacifique d’hommes-brocolis ( oui même moi je me demande si le héros ne fait pas un bad trip ) et les sauvera d’un champignon-mozarella qui voulait les manger ( sympa la musique des boss ). Cela vous permet d’avoir accès à votre premier jouet !

Non non le héros ne livre pas Toy’s Rus mais peut utiliser les jouets comme des invocations pendant les combats ! Ils ont différentes aptitudes qui évolueront à force de les utiliser, certains ne restent qu’un tour tandis que d’autres non etc… et il y’en à un paquet à découvrir, le coté « attrapez les tous » de Pokémon est bel et bien présent. Les combats deviennent d’un coup beaucoup plus tactiques entre les attaques du héros, l’utilisation des objets, la fuite et les invocations de jouets !

Jiminy« Les jouets consomment les PP ( les PI sont les points de vies ), certains comme le petit O’Neal attaqueront à chaque tour jusqu’a la fin du combat, d’autre comme la Bombe, prendront 3 tours avant de s’activer et certains comme Vipère ( qui à paralysé l’ennemi ) ont une utilisation immédiate. »

Et le combat justement devient encore plus intéressant avec la créature rose ! En effet celle ci, participera aux combats et selon votre relation avec elle ( Tamagotchi ) elle pourra aussi bien se battre que s’enfuir, elle peut même vous mordre si vous vous occupez mal d’elle ! Elle peut aussi se transformer aléatoirement durant certains combats ce qui assez gênant si cela tombe dans un combat anodin. Néanmoins entre la gestion de toutes les possibilités, c’est un jeu qui permet vraiment la mise en place de tactiques plus profondes que le « taper taper taper » d’un bourrin.

Franchement j’estime que c’est un excellent jeu aussi bien pour un enfant voulant jouer pour la première fois à un rpg qu’un adulte car la mise en place du système s’approfondit petit à petit. De même que l’histoire qui devient bien plus complexe que celle du début digne d’un buveur assidu de binouzes sans compter la relation avec le bébé, la créature rose avec qui on s’attache. Donc si jamais vous cherchez un petit rpg sur lequel jouer cet été, Guardian’s Crusade est le jeu qu’il vous faut.

guardian_s_crusade___the_world_by_longjh-d6lvscj

Publicités

3 commentaires sur “Guardian’s Crusade

  1. Ping : Classement alphabétique des articles « Daily Moogle

    • Ahhh enfin quelqu’un qui connait ce rpg! Il est très mignon et c’est vraiment un excellent jeu pour débuter sur les rpg! ( Je parlerais d’autres ff et de Golden Sun, promis ^^ )

      J'aime

Vous pouvez commenter avec votre compte Facebook/Twitter en cliquant sur "Entrez un commentaire" puis sur l'icône du réseau social qui vous convient en bas à droite.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :